Home » Grande allée » La grande allée vêtue de blanc

La grande allée vêtue de blanc

Giverny, Grande allée sous la neige
Dans le jardin de Monet endormi sous ses draps blancs, tout n’est que promesse et espoir.
La vie, bien cachée, attend son heure.
Le long de la grande allée, les vivaces mijotent des départs en flèches, les bulbes sont prêts à lancer leur offensive de couleurs.
Dès que le gel desserrera son étreinte.
La neige, déjà, a fondu aujourd’hui, dévoilant une herbe roussie et humide qui s’ébroue.
Après le coup de froid, il suffira d’un peu de vent tiède pour réveiller la terre, et faire déteindre le rose et le vert de la maison de Monet sur tous les alentours.
Je dédie ce billet à tous les amoureux de Giverny qui vivent au Canada, un pays où l’on en sait long sur le froid et l’attente, sur l’infinie patience de l’hiver.


6 commentaires

  1. Aifelle dit :

    Je me régale ces jours-ci, avec toutes ces photos dans la neige.

  2. Marie France dit :

    superbe photo, comme les précédentes ; quelle chance d’avoir cette possibilité de fouler un jardin secret, l’hiver , et de faire des photos uniques

  3. nanou35 dit :

    merci pour votre blog sur "l’ enchanteur Giverny"!!je ne connais pas du tout,mais c’ est un de mes rêves d’ y venir!!!!tout d’ abord,je suis très sensible à l’ univers pictural de Monet depuis toujours!!il a l’ art de nous aider à nous évader dans ses peintures:il y a non seulement le panorama avec ses couleurs,sa lumière douce,mais on arrive presque à ressentir le bruissement de l’ air,les senteurs:sa peinture est pour moi,de la véritable poésie!!!je viendrai c’ est sûr!!!encore merci!!vous en êtes sa digne "porte-parole"

  4. Brize dit :

    J’ai découvert ton blog grâce à Aifelle et je ne me lasse pas de redécouvrir ainsi Giverny, que j’avais eu le bonheur de visiter il y a maintenant (beaucoup trop) longtemps !

  5. Annamartyne dit :

    Alors qu’au Québec nous vivons la blancheur de l’hiver pendant des mois, vous me permettez d’imaginer et de ressentir le froid installé dans les jardins de Giverny. Vos clichés témoignent de cette beauté et j’envie votre chance de saisir quotidiennement, ou presque, les décors enchanteurs que Monet a si merveilleusement peints. Je vous lis et relis avec délice.

  6. Ariane dit :

    Merci à toutes pour votre gentillesse et votre chaleur, qui réchauffent le coeur ! La neige a fait place à la pluie, dans la monotonie des jours gris. C’est juste le milieu de nos cinq mois de vacance, où chacun se trouve une autre activité en attendant le printemps et la réouverture du jardin.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives