Home » Vivaces » Le site des pétasites

Le site des pétasites

Pétasites à Giverny A quoi vous font penser ces feuilles de pétasites ? J’ai entendu des centaines de fois à de la rhubarbe. A des feuilles de nénuphar. A des palettes de peintre. J’ai même entendu à des pizzas, un jour où l’heure du déjeuner approchait. Mais jamais on ne m’avait dit : « Des pétasites ! Tiens ! Nous, on a des péta octets. »
Ce rapprochement inédit était venu à l’esprit d’un spécialiste des réseaux de télécommunications, et une nouvelle fois, j’ai pu m’émerveiller de la diversité des visions du monde propre à chaque visiteur de Giverny.
Un pétaoctet, donc, c’est mille tera. Un million de giga. Un milliard de Mo. Ca commence à faire un peu.
J’étais heureuse d’apprendre l’existence du pétaoctet, donc, qui vaut 10 puissance 15 octets, et dont la racine grecque ne vous aura pas échappé. Et en même temps je me suis demandé dans quelle classe on enseignait ces unités, de nos jours. Au collège ? Au lycée ? Et j’ai pensé que celle-ci devait avoir son petit succès auprès des élèves, dans la veine du grand lac péruviano-bolivien.


4 commentaires

  1. didou dit :

    Excellent! Il faut de tout pour faire un monde!!!
    Mais du coup, Ariane, c’est quoi cette plante??? Nous dévoilerais tu le secret? Elise de Bayeux

  2. Ariane dit :

    Didou, c’est vraiment le nom de la plante : le pétasite.

  3. didou dit :

    Ah oui très bien effectivement le nom était là devant mon nez pardon,j’ai mal lu! Et à quoi ca sert les petasites? rien a voir alors avec la rhubarbe?

  4. Ariane dit :

    Rien à voir avec de la rhubarbe, non ! Il y a de nombreux usages en phytothérapie traditionnelle, et plus récemment on a découvert que le pétasite soigne la migraine.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives