Home » Livres sur Monet » Claire Joyes-Toulgouat

Claire Joyes-Toulgouat

Je viens d’apprendre avec une grande tristesse, et tout à fait par hasard, le décès de Claire -Joyes Toulgouat le 17 juin dernier, à l’âge de 81 ans. Claire Joyes était historienne de l’art, givernoise, et l’épouse de Jean-Marie Toulgouat, descendant d’Alice Hoschedé-Monet. Elle s’est éteinte à l’hôpital de Vernon ; ses obsèques ont eu lieu dans le Lot-et-Garonne, à Fréchou.

Si vous vous intéressez à Monet, il y a de grandes chances que vous ayez lu au moins l’un de ses livres. Le plus connu est celui qui regroupe les recettes servies à la table de Monet adaptées par le chef aux 30 étoiles Joël Robuchon, Les Carnets de cuisine de Claude Monet (Chêne). L’ouvrage a été traduit en dix langues et s’est vendu à plus de 600 000 exemplaires. Claire Joyes y retrace en détail la vie dans la maison du Pressoir à l’époque du peintre. Je l’ai lu plusieurs fois, toujours émerveillée par l’intelligence et le style de Claire Joyes, tout autant que par la multitude d’informations dont il regorge. Claire et Jean-Marie avaient pu interroger des personnes qui avaient très bien connu Monet.

Claire Joyes s’est aussi penchée sur l’ambiance du village de Giverny à l’époque de la colonie impressionniste dans Giverny – un village impressionniste au temps de Monet (Flammarion). Et je lui suis reconnaissante d’avoir partagé généreusement les photos de famille dans plusieurs livres sur Monet à Giverny.

En 2009, la Fondation Claude Monet lui avait confié la rédaction de sa nouvelle brochure : Claude Monet à Giverny, la visite et la mémoire des lieux. Son texte a été illustré d’une quarantaine de mes photos, aux côtés de celles du photographe Jean-Marie del Moral. Un honneur.


2 commentaires

  1. Die Nachricht vom Tod von Claire Joyes-Toulgouat hat mich sehr berührt, danke, dass wir davon erfahren haben.
    Ich sehe noch heute das handgeschriebene Klingelschild « C.Joyes » vor mir, als ich an ihrem Haus stand; da war ihr Mann Jean-Marie Toulgouat schon verstorben.
    Für mich war es immer etwas Besonderes und Tröstliches, dass es mit Claire Joyes noch jemanden aus der Hoschedé-Monet-Familie gab, der sich für das Andenken an Monet und seine Familie engagiert hat und noch in Giverny lebte. Ihre fundierten Kenntnisse auch über die damalige Zeit, die sie seriös und detailliert mit uns teilte, empfand ich stets als eine große Bereicherung.

    Ich hatte in all den Jahren vergeblich versucht, einen Hinweis darauf zu finden, dass Jean-Marie Toulgouat auf dem Friedhof von Giverny beigesetzt wurde. Da Claire Joyes in dem kleinen Ort Fréchou in Lot-et-Garonne beerdigt wurde, denke ich, dass nun beide dort ihre letzte Ruhe gefunden haben.

    Das Buch « Les Carnets de cuisine de Claude Monet » wurde glücklicher weise auch in meine Sprache (deutsch) übersetzt und ich kenne auch die genannte Broschüre mit den wunderschönen Fotos von Dir, liebe Ariane!

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Commentaires récents

Catégories