Home » Giverny » Croix de chemins

Croix de chemins

croix de carrefour près de GivernyC’est comme une présence. A la croisée de deux petites routes, soudain, cette majestueuse croix monolithe.
Elle se trouve en bordure d’un village au nom bien normand, tout près de Giverny : la Queue d’Haye.
La croix paraît mutilée, il semble qu’il devait y avoir une troisième patte en haut.
Telle qu’elle est, elle émeut sous sa parure de lichens. Depuis combien de siècles est-elle dressée au bord de ce carrefour ? Qui l’a érigée ? Qu’elle était sa fonction ?
Certains disent que c’est une croix celte. Avant les invasions romaines, la région était en effet occupée par des peuples celtes, les Véliocasses dans le Vexin.


3 commentaires

  1. Les Véliocasses, pour sûr que ça va me rendre loquace. Avec le Tour de France qui vient de se terminer, pour sûr que j’en avais assez. Avec leur façon de se casser pour remporter leur course, ces gars-là, pour sûr qu’y en a assez. Se font leur chemin de croix, ces gars-là. Pour finir en Queue de peloton, vas-y-donc. Mais la foi, pour les croix ou les rayons, y’a pas à dire, c’est personnel. Respect.

  2. Tout le monde il est celte !
    Le concept de <<croix celtique>> n’apparaît qu’au 20ème siècle si je ne m’abuse pour désigner les croix nimbées d’Irlande et des îles britanniques. La croix représentée ici n’est pas nimbée.

    Abus de langage qui laisse croire que les Celtes (lesquels d’ailleurs ?) connaissaient un type de croix particulier que ne connaissaient pas les Non-Celtes. Or, c’est faux, seules les croix d’Irlande présentent un aspect singulier, ce qui leur vaut d’avoir été copiées. Celtes et croix sont deux concepts antithétiques, car à partir du moment où il y a christianisme, il n’y a plus de celtisme, même si on parle de <<christianisme celtique>> par abus de langage. Seules les langues sont celtiques…Cette croix est évidemment romane ou pré-romane et a été erigée par les chrétiens de la contrée, pas plus Celtes que vous et moi, mais tout de même descendants de ces Véliocasses romanisés qui n’ont jamais subi d'<<invasion romaine>> mais une lente romanisation jusqu’à en oublier leur langue d’origine….

  3. Merci de ces précisions Christophe ! C’est amusant de relire ce vieux billet du temps où je n’étais pas encore guide, j’ai appris deux ou trois petites choses depuis, notamment grâce aux discussions entre collègues !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives