Home » Estampes japonaises » Van Gogh et les estampes japonaises

Van Gogh et les estampes japonaises

Ohashi, averse soudaine à Atake, Hiroshige Van Gogh et Monet avaient une passion commune : les estampes japonaises. Tous deux se sont constitué de magnifiques collections de gravures des plus grands maîtres nippons, notamment Hiroshige.
Hiroshige est l’auteur de cette estampe, « Ohashi, averse soudaine à Atake ». Elle figure en bonne place dans la maison de Monet à Giverny, accrochée dans le vestibule qui mène à son salon-atelier. Van Gogh, pour sa part, admirait tellement cette estampe qu’il en a fait une copie réinterprétée à sa manière.
On peut tenter une analyse de ce qui a plu à van Gogh et Monet dans cette gravure sur bois.
– La sobriété des moyens : une gamme serrée de bleus traités en aplats, quelques notes d’ocre et de rouge. Le relief est donné par les valeurs des couleurs froides, qui varient du clair au foncé.
– La composition au dessin très affirmé, en flèche vers la droite, avec cette berge opposée qui penche dans le sens où coule l’eau. Mais le pont est coupé, on ne voit pas d’où il part ni où il arrive, si bien que le focus est mis sur les personnages, sur cet instant où ils se font tremper dans la traversée d’un pont qui n’offre aucun abri.
Il y a de l’impressionnisme dans cette façon de capter l’instant, de figurer la pluie.

Le Pont sous la pluie, van Gogh, Copie d'une estampe d'HiroshigeDans le tableau de van Gogh, « Le Pont sous la pluie », une couleur supplémentaire fait son apparition : le vert. Il est probable que van Gogh a travaillé d’après une autre version de cette planche, dont on connaît trois états différents, l’un d’eux présentant des teintes vertes.
Plus d’aplat chez van Gogh. Les surfaces sont animées de nuances. L’eau de la rivière est la partie la plus caractéristique de son style. Les coups de brosse parallèles de vert, de gris-bleu et de blanc y dessinent des reliefs, des vagues qui lui donnent un aspect menaçant. Le frêle esquif qui tente de remonter le courant paraît en danger.
Le dessous du pont d’Hiroshige est monochrome et graphique, créant un contraste avec la passerelle claire où progressent les piétons. Celui de van Gogh sort de l’ombre pour montrer sa matière, – bois ? bambou ? – un matériau assez fragile que l’on croit entendre gémir et sentir trembler sous la poussée de l’eau.
L’analyse des couleurs montre qu’elles sont de valeur égale, les couleurs sombres sont repoussées vers les bords du tableau. Le principal élément de fort contraste vient de la petite tache noire sur fond jaune qui représente les deux hommes presque au milieu du tableau. Pour renforcer sa force d’attraction, Van Gogh a noirci aussi le personnage de gauche, et éclairci les parapluies et l’homme venant vers nous. Le sens de lecture de l’oeuvre en devient plus net.
Chez les deux peintres, la pluie est rendue par de fines lignes obliques parallèles et croisées, offrant une impression plus nette et plus froide chez Hiroshige.
L’élément le plus personnel que van Gogh apporte à cette copie a été repoussé dans le cadre. Sans reproduire dans le dessin même le cartouche de signature de l’artiste japonais, van Gogh a imaginé un cadre vert bordé d’un liséré rouge, et décoré de caractères d’inspiration japonaise. Il affirme ainsi son intention décorative et japonisante, selon la mode de l’époque.


18 commentaires

  1. Ange7 dit :

    Merci pour ce superbe article ! Quel plaisir de lire des choses aussi intéressantes et bien écrites : c’est passionant !
    Je suis un modeste amateur, un prophane, et accéder à ces savoirs, être guidé, quelques pas dans la magie du génie… vraiment cela n’a pas de prix.
    Chaleureuse reconnaissance et sincères félicitations.

  2. Ariane dit :

    Merci, merci, quel encouragement au travail ! Je suis ravie de partager ce regard sur deux belles oeuvres avec vous. C’est vraiment sympa d’avoir pris la peine de m’écrire quelques mots. Je sens que je vais revenir régulièrement lire votre commentaire, histoire de me motiver. Et en plus, savoir que je suis lue par un Ange !

  3. Ange7 dit :

    Les louanges sont méritées.
    J’ai conseillé la lecture de cette article à tout le monde autour de moi, et bien sûr mon petit texte sur le blog pointe directement ici.
    Où et comment lire d’autres articles de vous ?

  4. Ariane dit :

    Sur la droite de l’écran, en descendant, vous allez trouver les archives du blog givernews.com, il y a un peu plus de 300 billets. Vous pouvez aussi surfer par catégorie si ce sont surtout les commentaires de tableaux qui vous intéressent.

  5. tséline dit :

    Merci pour ce commentaire qui compare les deux oeuvres. C’est exactement ce que j’avais choisi pour écrire un article sur le mélange des cultures en peinture, pour un magazine gratuit. "Esprit Métis" sera distribué en septembre dans les villes et universités de Bordeaux et Toulouse. Pourrai-je, si nécessaire, faire des citations de votre article (signé Ariane dans "GivernyNews" par exemple)?

  6. Ariane dit :

    Citez tant que vous voulez, c’est très aimable à vous ! Je préfèrerais givernews.com comme référence si cela ne vous ennuie pas. Et bonne chance à Esprit Métis.

  7. Br'1 dit :

    Merci merci! Je reviens de Tokyo où lors d’une exposition des estampes d’Hiroshige (100 vues d’Edo) j’ai pu voir ces deux estampes côte à côte, et d’autres comparaisons (tableaux de Van Gogh et Manet) mais ne lisant pas le japonais je n’étais pas sûre d’avoir compris. Ceci dit nos amis japonais ne ratent pas une occasion de montrer qu’ils ne doivent rien à personne au contraire! (très perceptible dans l’expo du musée "gouvernemental" regroupant les fleurons de 100 ans d’expositions d’art contemporain dans ce même musée, d’avant sa très réussie reconstruction)

  8. Ronan dit :

    Si les estampes japonaises sont votre passion, n’hésitez pas à passer Galerie Berès à Paris (35, rue de Beaune 75007 Paris). Cette galerie est spécialisée dans l’art japonais et chinois.

    Il existe également un site internet : http://www.galerieberes.com/spip...

  9. Après les louanges de l’ange, voici celles de la mère d’Ariane 😉
    (ben, oui, ma fille s’appelle Ariane).

    Je cherchais une image pour illustrer une page de mon blog sur la pluie, je tombe sur votre page qui me transporte d’allégresse (si si) et je m’empresse de faire un lien !

    laminute.canalblog.com/ar…

  10. mayol dit :

    bonjour,
    les estampes japonaises de Monet ont été volées ?
    J’ai vu en vente sur ebay, exactement la même que la première qui figure sur cette page ( bien entendu, il est possible que ce soit un autre tirage), mais quand même…. cordialement

  11. Ariane dit :

    Une seule, et une petite, pas celle-ci. Merci de votre vigilance !

  12. venezia1974 dit :

    Très interessant cet article.

  13. bernie dit :

    bravo pour ce site
    je connais giverny
    vous me donnez envie d’y retourner

  14. Ariane dit :

    Venez ! C’est toujours magnifique !

  15. Eunice MEZO'O dit :

    Bonjour à vous!
    C’est vraiment génial de découvrir ce site , les commentaires et autres précisions par rapport aux estampes, Monet et Van Gogh. Je cherchais une inspiration sur le métissage des peintures: je suis servie, puisque admiratrice et fan de l’impressionisme…des estampes!!!Merci à vous!
    Quelqu’un peut-il m’indiquer ou trouver des estampes de roses?
    Merci à vous et à bientôt

  16. Ariane dit :

    Bienvenue, Eunice ! Des estampes de roses ? Je suis désolée, ça ne me dit rien. Bonne recherche !

  17. Cécile dit :

    Si je n’ai pas le bonheur d’avoir vu les deux estampes d’Hiroshige en version originale, en revanche, la toile de Van Gogh (collection du Musée Van Gogh d’Amsterdam) m’a profondément émue.
    Il en ressort la force des éléments et de la nature, la pénibilité du cheminement et la fragilité de l’homme, qui fait montre de sa ténacité face à l’adversité.
    J’ai découvert lors de cette visite (il y a 10 ans quasiment maintenant) l’admiration de Van Gogh pour les estampes japonaises, et son travail pour en conserver le meilleur tout en leur donnant sa patte, sa vie à lui, bien loin des oeuvres qu’on lui connaît habituellement.
    Merci beaucoup pour cet article, qui me donne envie de retourner à Amsterdam !!!

  18. Eunice Mezo'o Hemery dit :

    Bonsoir à tous !

    Après Amsterdam, avec ma famille, que dis-je? Mes amours,  nous avons visité l'exposition de Van Gogh au borrinage à Mons, alors capitale européenne de la culture 2015; ce fut juste merveilleux de comprendre cette période de ce grand monsieur, et les différentes influences de son œuvre.,.. juste sublime! Nous avons ensuite participé à décorer "la chambre" qui avait été représentée de façon réaliste ; mon fils qui avait 3 ans savait la reconnaître ensuite dans des cartes , brochures et autres documents…Je conseille de faire découvrir cet artiste à vos petits bouts,. Vous serez content de l'attirance des couleurs par les enfants ! Ala fin nous avons été"vanghoguisés": photo souvenir de nous 4 représentés avec les tournesols comme effets et fond de carte:  juste magique ! Merci Van Gogh !!!

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives