Home » Arbres » Cytise et acacia

Cytise et acacia

Cytise dans le jardin de Monet à GivernyOn se croirait chez les champignons : cytise et acacia se ressemblent comme deux gouttes d’eau, à la couleur près. Mais l’un est terriblement toxique, et l’autre délicieusement comestible.
C’est celui-ci, le jaune, le cytise, qui n’est que poison dans toutes les parties de la plante. Et pourtant quelle allure, cette floraison d’un jaune acide !
Son cousin de couleur blanche a les mêmes feuilles et les mêmes inflorescences en grappes. Mais lui, on peut manger ses fleurs parfumées, en tirer du miel, ou donner les feuilles en fourrage au bétail.
En France, on l’appelle acacia, mais c’est un robinier. L’arbre est une légumineuse, ce qui lui vaut de porter en guise de fruits des gousses qui rappellent les haricots, et la capacité de fixer l’azote de l’air.
C’est vraiment une histoire incroyable que celle du robinier – ou de l’acacia, comme vous voulez. On en voit partout, n’est-ce-pas ? Il aime s’installer le premier sur des terrains vierges qu’il colonise. Ce trait de caractère, il le tient de ses origines nord américaines. Car le robinier n’est pas de chez nous. Il est arrivé en Europe il y a quatre siècles seulement. On peut dire que depuis, il a fait des petits.
A Paris, le plus vieil arbre de la ville est un robinier planté en 1604 à Saint-Julien-Le-Pauvre, qui résiste vaillamment à la pollution. Parmi les doyens, le plus visité est sans doute celui du square Viviani, en face de Notre-Dame de l’autre côté de la Seine. Il est le fils du premier robinier introduit en France. Date de naissance : 1620.
Si on voit des acacias partout, c’est que l’arbre a été beaucoup planté. Il possède de nombreuses qualités, dont celle de donner un bois qui ne pourrit pas sans le moindre traitement, et qui s’utilise pour fabriquer des clôtures.
En Alsace, on s’en servait pour en faire des piquets de vigne. On en trouve encore des bois entiers, et les beignets d’acacia font partie des gourmandises printanières traditionnelles de la cuisine régionale.


4 commentaires

  1. olaf dit :

    Bonjour. Je promets ne pas avoir copié…

  2. Ariane dit :

    Ca j’en suis sûre ! Ca fait drôle de tomber sur exactement le même sujet sur le blog de quelqu’un d’autre, pas vrai ? On croit qu’on a une totale liberté, qu’on se propose à soi-même les thèmes à traiter, et on se retrouve comme à l’école à avoir planché sur la même chose que le voisin ! Pas si original qu’on le croyait, mais c’est au moins la preuve que ça intéresse quelqu’un !

  3. Olaf dit :

    Très vrai ! Je vais bientôt "parler" de la pimprenelle. C’est libre ?

  4. joel sourdin dit :

    bon je veut pas jeter de lhuile sur le feu mais la curiosite …..

    ki a copier  ki hein ?!! C est pas bien ca 

    du coups j en sais pas plus sur le cyste ?

    en tent ke facteur d arc amateur j aurais aimer en savoir sur les proprietes du bois de cyste en effet il m est ariver de faire des arcs de tir primitif dans du robinier ki est cousin du cytes pouvais vous m'en dire plus ? 

     

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives