Home » Les mots pour le dire » Parlez-vous le fenêtres ?

Parlez-vous le fenêtres ?

asters et hélianthe à Giverny en automneDepuis que les couleurs ont disparu à la fin novembre, le paysage est devenu gris et morne. Heureusement, pour changer de tout ce terne que l’on voit par la fenêtre -la vraie-, la petite fenêtre virtuelle regorge de fleurs plus éclatantes les unes que les autres. Il suffit de plonger. Mmmm ! Revoilà le bleu des iris, le jaune des hélianthes, le mauve des mauves.
S’il vous prend la fantaisie de vouloir retrouver ce bain de couleurs florales chaque fois que vous ouvrez votre ordi, vous cliquez droit sur la souris. Et voilà que vos fenêtres se mettent à vous faire des propositions rocambolesques. Voulez-vous « définir en tant que papier peint du bureau » ? Pardon ? Non, je n’envisageais pas de refaire la pièce en géranium, le papier peint du bureau me va très bien comme il est.
Ah ! Les joies du fenêtres ! Quand mon système était en anglais, je pensais que cela irait mieux en français. Erreur. Le fenêtres reste à tout jamais un idiome incompréhensible dont des millions d’utilisateurs perplexes s’efforcent de décrypter le sens.
Retour aux archives photographiques. Il faut le savoir, c’est une forêt où l’on grimpe aux arbres dans le sens de la descente. Un tronc, vous glissez, de grosses branches, vous glissez, voici de petites branches, des feuilles innombrables. Sans l’ombre d’un effort vous êtes arrivé tout en haut de l’arbre tout en bas de la page, comme Alice dévalant son toboggan.
J’ai beaucoup aimé grimper aux arbres autrefois. On est si bien en équilibre sur une branche à la hauteur des oiseaux. Au terme de l’escalade à la force des bras et des jambes il y a une satisfaction intense à parvenir au sommet.
Un peu le sentiment que l’on éprouve quand on a réussi à percer un idiotisme de fenêtres et à en obtenir ce que l’on voulait…


4 commentaires

  1. Raphaël dit :

    "c’est une forêt où l’on grimpe aux arbres dans le sens de la descente"
    Toute la beauté des arbres informatiques. Qu’est-ce-donc qu’une feuille ? Un arbre de squelette vide !
    Bon courage à tous ceux qui luttent au quotidien avec le fenêtres !

  2. Mathieu dit :

    J’ai découvert hier ce blog magnifique et les multiples talents de son auteur.
    Beaucoup d’émotions et d’intérêts partagés.
    Le désir de découvrir Giverny et alentours.
    Merci

  3. Aifelle dit :

    Je compatis, les fenêtres sont tout aussi hermétiques pour moi.

  4. Ariane dit :

    Raphaël : J’ai beaucoup à apprendre sur l’esthétique informatique.
    Mathieu : Bienvenue !
    Aifelle : Merci, on va faire un club !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives