Home » A propos de photo » Temps fort

Temps fort

Giverny, jardin d'eauLe jardin de Monet à Giverny est en perpétuelle évolution au rythme des saisons. Les floraisons spectaculaires se succèdent à date fixe, prévisibles. Pour le photographe qui souhaite les immortaliser, pourtant, l’affaire n’est pas si simple.
Imaginons par exemple que vous vous mettiez en tête de faire une photo de la tonnelle de l’embarcadère au moment où elle croule sous les roses, parce que c’est si joli, ce reflet qui lui fait écho dans l’eau, repris en fugue par le feston des astilbes.
Vous essayez de prévoir le jour optimal, celui où les fleurs seront les plus épanouies mais pas encore fanées. Puis vous guettez le ciel, en espérant que le temps variable de Giverny vous ménage quelques heures de soleil dans la période adéquate.
Ce n’est pas gagné, mais parfois cela arrive. Vous vous précipitez à Giverny, pour découvrir que la tonnelle est à l’ombre, ou qu’une équipe de télévision vous a devancé et occupe interminablement les lieux, à moins que ce ne soient les touristes qui passent en flot ininterrompu sous les arceaux fleuris.
Patience, votre heure finira par venir. Il suffit d’avoir le temps.
Inversement, il arrive que tout soit parfait, un de ces instants magiques où le jardin est vide, la lumière délicieuse et où les fleurs semblent ne fleurir que pour vous.
Ce jour-là, comme par hasard, vous n’avez pas votre appareil. Ou votre batterie est à plat.
Ou, en ce qui me concerne, je suis là pour travailler et non pour photographier, et je vois mes clients faire distraitement des photos merveilleuses, tout en me prêtant une oreille plus distraite encore.


4 commentaires

  1. Marie France dit :

    bien vu; j’ai mis votre blog en page d’accueil pour voir les dernières nouvelles de Giverny ; c’est très agréable à lire, beaucoup mieux que les catastrophes des actualités

    quelle chance et c’est bien normal, de pouvoir n’avoir que la nature sur les photos…
    heureusement, la retouche numérique nous permet de tricher un peu, de faire disparaitre les indésirables comme par magie

    le choix des heures de visites doit être aussi judicieux, s’il n’est pas imposé

    je compte bien aller faire un tour par là, très bientôt; je pense au moment des capucines, batterie chargée, soleil et nuages commandés, et pourquoi pas, après une petite ondée ?

    bon courage pour votre emploi du temps qui doit être très chargé en ce moment

  2. Gina dit :

    J’ai visitee Giverny le dernier mois et je etait surprise de tout le fleurs ici.
    Voyez mes photo ici:

    http://www.ginaspics.net

    Salut
    Gina

  3. La fargussienne dit :

    On dirait, à vous lire si souvent, que les moments de grâce sont nombreux… et les moments d’humour encore plus ! "
    …Je vois mes clients faire distraitement des photos merveilleuses, tout en me prêtant une oreille plus distraite encore." : tout à fait comme ça ;o)

  4. Ariane dit :

    La fargussienne : Là, c’est un mouvement d’humeur plutôt qu’on moment d’humour !
    Marie France : Pour les capucines, elles n’ont pas encore commencé à pousser sur le gravier, il manque encore un mois environ. C’est en septembre qu’elles recouvriront toute l’allée centrale.
    Gina : merci !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives