Home » Les Andelys » Jean-Pierre Blanchard

Jean-Pierre Blanchard

Monument à Jean-Pierre Blanchard, les AndelysSur une colonne de pierre blanche, le profil en bronze d'un homme coiffé à la mode de l'Ancien Régime se détache sur la silhouette d'une montgolfière. Le monument situé sur la place du Petit-Andely est dédicacé "à Blanchard, ses concitoyens et ses admirateurs".
Blanchard est l'une des gloires des Andelys. Sa maison natale se trouve juste derrière l'église Saint-Sauveur, au numéro 8.
Le petit Jean-Pierre y voit le jour le 4 juillet 1753. Très jeune, il rêve de voler. Il construit un drôle d'engin à plumes, qui ne s'élèvera jamais au-dessus du sol.
C'est l'invention des frères Montgolfier qui va donner un tournant décisif à sa carrière. En mars 1784, quelques mois seulement après les premiers vols en ballon, Blanchard effectue sa première ascension et devient à son tour un des pionniers de l'aéronautique.
Il perfectionne la technique (son ballon est gonflé à l'hydrogène et non à l'air chaud) et se met en tête de traverser la Manche, en compagnie de l'Américain John Jeffries.
Partis de Douvres, les deux hommes atterrissent à Guînes, près de Calais, un peu moins de trois heures plus tard. Ils ont eu chaud, si l'on peut dire : arrivés au tiers du parcours, leur ballon a commencé à descendre. Il leur a fallu jeter par-dessus bord tout le lest, les victuailles, l'ancre et même une partie de leurs vêtements, geste héroïque (on est en janvier) !
L'exploit accompli au péril de leur vie leur vaut une gloire immense. Blanchard l'exploite habilement en multipliant les ascensions. S'il n'a pas été le premier à voler en France, il le sera dans d'autres pays, en Allemagne, en Pologne, aux Pays-Bas…
Il parcourt l'Europe puis se rend aux Etats-Unis. Le 9 janvier 1793, Blanchard s'envole de Philadelphie en Pennsylvanie et atterrit à Deptford, dans le New Jersey. Pas moins de cinq présidents des Etats-Unis assistent à l'évènement, le président en exercice George Washington, et les futurs présidents John Adams, Thomas Jefferson, James Madison et James Monroe !
Rentré en France, Blanchard se marie. Sa femme Madeleine Sophie, aussi intrépide que lui, l'accompagne dans ses démonstrations.
Blanchard meurt en 1809, suite à une chute due probablement à un accident vasculaire cérébral en vol qui l'a empêché de s'occuper du foyer du ballon. Le parachute, qu'il n'a pas inventé mais dont il s'est fait le promoteur, ne lui est d'aucun secours.
Sa femme poursuit seule les démonstrations d'ascension. Elle aussi connaît une fin tragique. Au cours d'un vol nocturne où, parvenue très haut dans le ciel de Paris, elle doit lancer des feux d'artifices, son ballon prend feu. La malheureuse s'écrase au sol, devenant la première femme victime d'un accident d'aéronef. Le monument des Andelys ne l'a toutefois pas associée à l'hommage rendu à son illustre époux. Il est vrai qu'elle n'est pas native de la commune.


4 commentaires

  1. vv22 dit :

    Le Petit Andely, ma ville natale – j’attends que vous fassiez une petite relation sur l’hospital St-Jacques, anciennement maternité – patrie de Blanchard, comme Villers, – de Nicolas Poussin! – J’ai connu un descendant de l’aérostier, presqu’homonyme, puisque prénommé Jean-Paul. Employé de ferme, toujours la Gauloise au coin des lèvres, le dimanche consacré à la dive, il a pas dépassé la cinquantaine, maigre à faire peur, le dos voûté comme cintre et visage parcheminé, cireux, cendreux, je lui rends cependant un vif hommage à cet illustre Popol.
    n.b. Qu’en est-il de
    cette "légende" qui veut qu’aux Andelys, le Grand ANdely soit patrie d’origine des Leroy et l’ancienne Couture, repaire de Langlet?
    n.b.2: Enseignez moi aussi, le vin qu’on tirait des côteaux andelysiens, tant est que la partie du blason provenant du Petit Andely montre une grappe de raisin, à l’instar du christ de St-Sauveur dont vous parlez plus bas.
    Merci d’avance (quant à M. , c’est pour moi le chiffre romain … de Nicolas Poussin)
    V……

  2. Patricial27 dit :

    Je me souviens d une fete fin des années 70 ou on avait feter Blanchard et d une mongolfière qui s était envolée sur le terrain de foot a coté du jardin public avenue de la République

  3. Cathy Godfrey dit :

    How wonderful to find your blog! You were our guide in Vernon on 20 March 2017. My husband and I walked with you across the bridge on your way home after the tour. We really appreciate your knowledgealbe presentation. The blog is really well done. Love all the photos, too.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives