Home » Giverny » Giverny Capital

Giverny Capital

GivernyMalgré sa petite taille, le village de Giverny est souvent associé au mot capitale. De l’impressionnisme, ça va de soi. Plus rarement à capital au masculin.
Des financiers canadiens ont pourtant choisi l’appellation « Giverny Capital » pour nommer leur société de conseil en placements boursiers. Hommage à Monet, certes, qui compte beaucoup d’admirateurs dans le monde, mais pas seulement.
Selon le président de la société, François Rochon, l’art de la gestion de portefeuilles a de nombreux points communs avec le jardinage. Il faut comprendre les conditions environnementales, le sol, la température, l’orientation du terrain, etc. Et prendre soin sans relâche de ses plantations.
Mais surtout, selon lui, le placement requiert, comme le jardin, une bonne dose de patience. Les meilleurs profits se font sur le long terme, de même qu’un arbre met des décennies à pousser.
La société canadienne vient de s’implanter à Princeton, aux États-Unis, et j’ai le plaisir de voir une de mes photos illustrer son beau site internet tout neuf. Depuis le temps que je les connais par Google, cela m’amuse beaucoup.


7 commentaires

  1. Bravo pour votre photo, Ariane.
    En revanche, badigeonner la finance à la sauce impressionniste, ça ne me paraît pas du tout… du jardinage !

  2. Je découvre votre blog et suis enthousiasmée. Comme dans un jardin, je ne me lasse pas d’en visiter coins et recoins. Et surtout, il me donne une féroce envie de retourner à Giverny, moi qui n’aime pas trop les jardins "surpeuplés". Le lieu vous inspire de manière superbe. Merci.

  3. Merci !!! En avril, Giverny n’est pas surpeuplé, c’est le moment d’en profiter pour goûter la magie du jardin. Vous qui êtes artiste, vous saurez vous en laisser inspirer encore davantage !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives