Home » Clos normand » Petite allée à Giverny

Petite allée à Giverny

Petite allée dans les jardins de MonetSi Claude Monet a dessiné de fines allées au milieu de ses parterres fleuris, c’est pour qu’elles se fassent toutes discrètes.
Quand on se trouve au bas du jardin, les lignes droites dirigent le regard vers le lointain, en une perspective impeccable.
Mais dès qu’on regarde le Clos normand de profil, elles disparaissent.
Ne reste que cette impression d’une mer de fleurs, d’une prairie où pousseraient les espèces les plus délicates.
Les iris font en ce moment l’essentiel du spectacle, soutenus par les pivoines, les giroflées, les premières roses.
Monet devait aimer s’avancer parmi les fleurs jusqu’à mi-corps, comme au temps d’Argenteuil, quand il peignait sa femme et son fils noyés dans une prairie de coquelicots.


Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Commentaires récents

Catégories

Archives