Home » Clos normand » Sous les roses

Sous les roses

rose à GivernyA Giverny, quand il a plu, les roses grimpantes ont l’air de s’égoutter, tête à l’envers, comme des verres après la vaisselle.
C’est tout le jardin repu, soif étanchée, qui s’assèche, dans une satisfaction presque palpable.
L’air humide se gorge de senteurs fraîches.
Dans l’allée des clématites, les roses ont succédé aux rideaux de dentelle aériens, tout juste défleuris.
A l’étage en-dessous, elles s’étirent sur des supports à peine inclinés, à la façon de stores tendus pour tamiser les rayons du soleil. Leurs bouquets de couleurs tendres font oublier les lianes sarmenteuses des clématites, dépourvues de charme désormais.
Dans le jardin de Claude Monet, c’est le temps des pavots, des hémérocalles, des alliums encore.
Les jardiniers travaillent dur pour installer les fleurs d’été, encore frêles, qui prendront bientôt de l’ampleur. C’est le moment de venir à Giverny pour y puiser des idées sur la façon de composer des massifs impressionnistes, avant de les adapter à son propre jardin.


Un commentaire

  1. jeandler dit :

    et maintenant elles ont froid!

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives