Home » Fleurs à bulbes » Colchique nénuphar

Colchique nénuphar

Colchique nénupharCette fleur n’existait pas du temps de Monet, mais elle s’impose à Giverny ! Voici colchicum water lily, autrement dit le colchique nénuphar.
Tout le monde connaît, au moins en chanson, le colchique sauvage, cousin estival du crocus printanier, qui fleurit les prairies à la fin août. Amélioré par les horticulteurs, ce colchique simple a donné une jolie variété double dont la forme rappelle à s’y méprendre une fleur de nénuphar en miniature.
La couleur demeure celle du colchique, ce bleu lavande un peu fade, bien fait pour trancher sur le vert franc des pelouses ragaillardies par les dernières pluies. Et bien sûr il manque les feuilles des nymphéas, peut-être encore plus belles que leurs fleurs.
N’importe ! Dans les jardins de Monet, les colchiques disposés par groupes dans les carrés bien tondus du jardin de fleurs évoquent avec délicatesse les îlots de nénuphars qui flotte sur l’étang du jardin d’eau.
Ce n’est pas la seule des subtiles correspondances tissées entre ces deux jardins qu’apparemment tout oppose.


2 commentaires

  1. Tania dit :

    … C’est la fin de l’été… Oh, je ne connaissais pas ce colchique-là, très joli, qui a bien trouvé et son nom et sa place.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives