Home » Les petites bêtes » Plume

Plume

Plume blancheLes araignées se montrent plus industrieuses que jamais ces derniers temps. Chaque nuit, elles tissent des milliers de toiles dans le jardin de Monet.
Le matin, la brume révèle leurs délicates broderies disposées sur les plantes comme du linge à sécher.
Toutes les qualités de fils sont en démonstration, les gros fils tirés d’un arbre à l’autre qu’on nomme fils de la Vierge, les fils très fins et serrés qui forment des résilles sur les massifs de fleurs, les toiles en fils moyens comme autant de petits parachutes arrondis par la brise.
Infatigables, les araignées tissent. Que pensent-elles attraper en lançant ainsi leurs filets à filtrer l’air, les uns à côté des autres ? Y aurait-il pléthore de provende, surproduction de moucherons ?
Ce matin j’ai eu la réponse.
Si les araignées tendent partout leurs pièges dérisoires, c’est qu’elles espèrent y capturer l’un des anges qui rendent visite, la nuit, au petit paradis terrestre de Claude Monet.


2 commentaires

  1. Tania dit :

    Merci pour cette plume d’ange, Ariane, qui me console (à peine) d’un week-end manqué à Giverny (annulé).

  2. Ariane dit :

    Ce sera pour la prochaine fois, Tania ! A bientôt !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives