Home » Giverny » La Maison du Tourisme

La Maison du Tourisme

La Maison du Tourisme de GivernySi vous n’avez pas mis les pieds à Giverny depuis deux ans, vous ne reconnaîtrez pas cet endroit. C’était naguère une propriété rurale assez délabrée, située entre la fondation Claude Monet et le musée des Impressionnismes.
Cet emplacement stratégique et sa disponibilité ont valu une seconde jeunesse à l’ancienne maison Boutisseau. La vieille bâtisse qui abritait un pressoir et ses annexes ont pris du galon. On y trouve maintenant une terrasse, une boutique cadeaux, des plantes, de la brocante et même, tout au fond, une maison du tourisme.
Oui, la vitrine régionale qui doit donner envie aux visiteurs de Giverny de prolonger leur séjour en Normandie ou en Ile de France, c’est cette grange derrière les parasols.
Cet improbable emplacement de la maison du tourisme de Giverny en fond de cour a été l’objet d’une vive polémique, au moins autant que le curieux montage financier qui sous-tend le projet. Le bon sens voudrait que les visiteurs ne puissent pas manquer le local où on va les renseigner. A Giverny, ils devront commencer par se renseigner pour trouver le local.
Combien en pousseront la porte ? 1 sur 50 ? 1 sur 100 ? C’est clair, il fallait une maison du tourisme, mais étant donné le coût de celle-ci pour le contribuable, ce même contribuable est en droit de se demander si elle n’aurait pas été plus efficace ailleurs.
Quant aux professionnels du tourisme, ils s’étonnent des priorités des pouvoirs publics. Une maison du tourisme, c’est bien, mais… Un demi-million de visiteurs chaque année à Giverny, et toujours pas de toilettes publiques.
C’est sans doute parce qu’à la campagne, on a des buissons.


7 commentaires

  1. Pour les buissons, il faut déjà s’éloigner du village … et toujours pas de distributeur de billets non plus ! mieux vaut ne rien oublier avant de venir.

  2. Et ne parlons pas de la navette gare de Vernon-Giverny! Vingt-cinq minutes d’attente en file sur le trottoir, dans la fumée des gaz d’échappement du moteur du car qui tourne, avec le plus souvent des personnes âgées attendant tout ce temps debout en plein soleil, le temps qu’il faut au chauffeur pour vendre ses billets un par un et faire monter à bord, un chauffeur d’ailleurs qui n’a aucune notion d’anglais, incapable de répondre à une simple question de touristes étrangers.
    Quand on voit l’accueil des touristes en pays étranger, par exemple ce bus gratuit à Prague qui accueille tout le monde en trois minutes pour aller ensuite de la gare au zoo, on a très honte pour la France et pour Giverny en particulier. Ce n’est pas parce que des centaines de milliers de touristes du monde entier ne viennent en général qu’une fois à Giverny qu’il faut les traiter comme du bétail. Financièrement c’est une manne considérable pour la compagnie de transport, alors un peu plus de respect humain s’il vous plaît et surtout une autre organisation.

  3. Julien, merci d’exprimer votre point de vue d’usager, c’est ce qu’il faut pour faire avancer les choses. J’espère que vous l’avez aussi fait connaître au conseil général de l’Eure. Je dois dire que si la situation avance doucement, elle progresse tout de même. Giverny a obtenu une navette depuis la gare SNCF de Vernon, puis une deuxième. Cela n’a pas toujours été le cas.

  4. c’est vrai qu’il y a toujours des choses à dire, et il faut les exprimer, aux bon endroits, pour que ça avance . le distributeur, c’est probablement juste que les banquiers n’ont pas réalisés le profit et le retour sur image qu’ils pourraient en tirer…
    Pour la maison du tourisme, un peu plus de signalétique ?
    Et pour la Capucine, c’est tout de même chouette que Giverny aît un lieu (genre concept-store) où se poser tranquillement qui fonctionne d’une façon similaire à ce qu’on peut trouver dans les endroits touristiques internationaux.
    Il était tant de pouvoir rapporter en souvenir, des trucs vraiment dans l’air du temps, des nénuphars ou des capucines plutôt que des cravates impressionistes ;-D (c’est vrai, quoi, comment ensuite ne pas glousser sur certains touristes endimanchés)
    J’ai l’air de prendre parti, mais en réalité, je trouve réussit le fait qu’à Giverny, sans être tombé dans le coté "marchand du temple" du Mont St Michel, les propositions de consommation soient aussi variées tout en restant très authentiques.

  5. Et encore, Julien ne parle pas de l’augmentation scandaleuse de cette année .. J’ai fait un courrier sur le site du Conseil Général, je n’ai pas d’écho, mais nous sommes en pleine période de vacances. Et puis je n’attends pas de réponse personnelle, mais espère qu’il y aura assez de réclamations pour faire bouger les choses à l’avenir.

  6. Mais oui Clo, j’adore aussi la Capucine ! Et puis en été il y a des concerts le samedi soir… C’est juste que l’emplacement de la maison du tourisme, soit disant stratégique, me paraît un non-sens. La signalétique est indispensable, mais à Giverny même devant des panneaux énormes les visiteurs sont encore égarés.
    Aifelle, j’espère qu’on te répondra. Je crains que peu de gens ne se manifestent. Tous ceux qui ne viennent pas régulièrement à Giverny comme toi ne se rendent pas compte de l’augmentation brutale du prix de la navette.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Commentaires récents

Catégories

Archives