Home » Les petites bêtes » Piéride du chou

Piéride du chou

Piéride du chouEn été, quand de nombreux papillons volettent dans les allées du jardin de Monet, l’effet est ravissant. Souvent ils sont blancs tachés de noir, surtout à proximité de la Grande allée.
J’étais curieuse de les identifier. Avec l’appareil photo en guise de filet à papillons, c’est facile, pour peu que l’un d’entre eux veuille bien se poser quelque part.
Le Larousse des papillons permet de reconnaître la plupart des espèces de nos contrées, puisqu’il en recense 320 (il en existe beaucoup plus, mais la plupart sont nocturnes et moins colorées que les diurnes). Il suffit de repérer les couleurs principales, et si possible d’avoir aussi une idée du recto des ailes.
Parmi tous les papillons noirs et blancs qui se ressemblent peu ou prou, en comparant l’ornementation, la forme, avec l’oeil d’un enfant qui joue au jeu des différences, j’ai fini par identifier sans doute possible le papillon givernois. C’est tout bonnement une piéride du chou, un des lépidoptères les plus courants.
Le commentaire proposé par le guide confirme : « Si le vol de la piéride du chou est agréable à voir dans un jardin, l’espèce est surtout connue pour ses chenilles grégaires qui – ce n’est pas rare – ravagent les feuilles de choux et autres plantes apparentées. »
Que fait donc cette piéride dans un jardin de fleurs, sans l’ombre d’un gros chou à l’horizon ? L’encadré qui précise ses plantes-hôtes, c’est-à-dire celles sur lesquelles elle vient se reproduire, éclaircit le mystère. Ses grassouillettes chenilles pouvant mesurer quatre centimètres de long adorent aussi… les capucines.
Est-ce pour consoler les jardiniers victimes de la voracité de ces chenilles ? Une petite note livre une histoire atroce. La piéride du chou est souvent elle-même victime d’un parasite qui « pond dans le corps de la chenille. Après avoir consommé ses organes internes, il en sort pour se nymphoser dans un cocon jaune sur le corps de sa victime.« 
La pauvre bête, elle finirait par avoir notre sympathie.


Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives