Home » Fleur de Giverny » Plectranthus, coleus et hypoestes

Plectranthus, coleus et hypoestes

Plectranthus
Plusieurs plantes qu’on voit plus souvent en intérieur sont cutivées en pleine terre à Giverny. C’est le cas des plectranthus, des hypoestes et des coleus, histoire de les prendre au mot avec leurs noms à coucher dehors.
Le jardinier m’a raconté que des semis spontanés se forment dans les serres, si bien qu’il ne reste plus qu’à les récupérer, leur prodiguer quelques bons soins et les replanter dans le jardin. Alors pourquoi s’en priver ?
Le plectranthus n’est pas le plus coloré mais il est très charmant avec ses festons. Une petite fantaisie de la nature dont on se demande à quoi elle sert, si ce n’est au plaisir des yeux des humains.
Il existe des centaines de plectranthus différents, et peut-être que dans la nature ils ne sont pas tous aussi portés sur les finitions féminines de leur toilette, mais les variétés présentées dans les jardins de Monet ont l’air d’avoir toutes ce trait de personnalité, qu’elles soient argentées, panachées ou vertes. La fleur a un vague air de sauge, mais il ne faut pas s’y fier, il paraît que c’est avec le coleus qu’il cousine.
coleus
Le coleus, on le repère beaucoup plus vite. Il affectionne les tenues ultra voyantes, les associations de couleurs limite mauvais goût genre bordeaux, violet, vert et jaune. Il faut oser, mais pas de problème, il ose, et c’est assez bluffant de découvrir son dressing extravagant.
hypoestes
Plus discrète, l’hypoestes paraît toute douce à côté. C’est la plante aux taches de rousseur, ou plante à pois (polka dot plant) en anglais. Elle paraît familière avec ses nervures vertes qui tranchent sur des tons rose, rouge ou blanc. Oui oui, on l’a déjà vue dans des potées. La voici promue au rang de couvre-sol sous les ifs de la grande allée en remplacement des impatiences, une mission dont elle s’acquitte avec panache, on peut le dire.


2 commentaires

  1. Marie Claude dit :

    Des plantes peut-être moins connues mais qui ont leur place également pour compléter ce beau tableau qu’est le jardin de Giverny…

  2. Ariane dit :

    Oui, on ne fait attention qu’aux fleurs, mais les feuillages sont parfois tout aussi colorés.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives