Home » L'automne à Giverny » Crocus d’automne

Crocus d’automne

Giverny, le rond des dames fleuri de colchiques, crocus et sternbergia
A l'automne, la pelouse autour du Rond des Dames s'emplit de fleurs. Elles sont disposées en "taches", tout comme les Nymphéas à la surface de l'étang.
Pour parfaire l'analogie avec le bassin, les jardiniers ont planté des colchiques très doubles de la variété Water lily, le mot anglais pour nénuphar. Et c'est vrai qu'ils leur ressemblent.


Mauve profond, rose violacé, rose lilas, les mots pour décrire leur couleur changent selon les rédacteurs. Elle tranche sur le vert du gazon dans une harmonie très fraîche.
A côté d'eux, les petites fleurs jaunes qui rappellent les crocus sont des sternbergias. Cette petite fleur à bulbe est surnommée la vendangeuse en raison de sa période de floraison. Une dame belge m'a soufflé une astuce pour retenir leur nom : elles sont lumineuses comme l'étoile du berger (Stern= étoile en allemand).
Toutes ces fleurs sont souvent confondues avec des crocus, et pour parfaire la confusion, le colchique se nomme aussi crocus d'automne (Autumn crocus en anglais).
Histoire d'enfoncer le clou avec humour, il y a aussi de vrais crocus dans la pelouse, et même de vrais crocus d'automne. Ils viennent de l'hémisphère sud. En Europe, ils continuent à fleurir quand c'est le printemps dans leur patrie d'origine, c'est-à-dire à contre-saison.

Photo du 28 septembre 2015.


5 commentaires

  1. Marie Claude dit :

    Grâce à vous je connais le nom de ces petites fleurs jaunes que je confondais avec les crocus.Je vais essayer de ne pas l’oublier….
    Je vois à gauche des grappes de fleurs roses,connaissez-vous le nom?

  2. Ariane dit :

    Ce sont des amaranthes.

  3. Marie Claude dit :

    Merci pour le renseignement,forme originale!

  4. Camille dit :

    "Colchique dans les prés, fleurissent, fleurissent, colchiques dans les prés, c’est la fin de l’été"…
    Francis Cabrel a repris cette chanson qui résonnait autrefois à l’école primaire.
    Oui, c’est bien la fin de l’été à Giverny, et très bientôt la fin des visites…

  5. Ariane dit :

    C’est vrai Camille, on ne peut pas s’empêcher de penser à la chanson…

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives