Home » Photos anciennes » Blanche Monet et Georges Clemenceau

Blanche Monet et Georges Clemenceau

blanche-monet-et-clemenceau

Cette femme qui caresse doucement l'âne sans se soucier du photographe ni du Père la Victoire, c'est Blanche Monet, l'épouse de Jean Monet, fils de Claude.

En tant qu'artiste, elle a rarement usé de son nom marital, intégrité, modestie… Elle signait plutôt Blanche Hoschedé ou B. Hoschedé-Monet. On retrouve cette discrétion dans cette photo, une discrétion qui lui fait tourner le dos à l'objectif en train de l'immortaliser pour la postérité. C'est l'âne qui l'intéresse, ce doux animal symbole d'humilité. 

L'âne, lui, semble intrigué par l'étrange manège du photographe, tandis que Georges Clemenceau et le paysan juché sur la carriole posent avec sérieux. L'idée de sourire sur les photos viendra beaucoup plus tard. 

Que fait ce moustachu qui domine de toute sa taille le président du Conseil ? C'est là que cette photo devient déconcertante, car on a bien l'impression qu'il vient juste de livrer un chargement de fumier. Pour quelle obscure raison ont-ils choisi de se faire tirer le portrait juste là ? Et où sont-ils en fait ? Dans le jardin de la maison de Clemenceau nommée le Bel-Ebat, à Saint-Vincent-sur-Jard ? On sait que Blanche a rendu visite à Clemenceau en Vendée après la mort de Monet. Vers 1927-29, elle a peint plusieurs toiles dans son jardin fleuri de roses trémières, ouvert sur l'océan. 

Cette petite photo est exposée dans la chambre de Blanche à Giverny, qu'elle anime d'une touche particulière. On y ressent sa familiarité avec Clemenceau, qui l'appelait l'ange bleu, mais aussi leur familiarité à tous deux avec la vie à la campagne. 

La composition est-elle le fruit du hasard ou a-t-elle été étudiée ? Une solide pyramide la rythme, et chacun prend appui pour la rendre plus solide encore, sur une canne, une fourche, sur ses pattes et même presque sur l'âne, des gestes qui ancrent chacun des protagonistes au sol. Les trois regards des hommes et de l'âne nous toisent, tandis que celui de Blanche nous échappe, comme si tout cela n'avait guère d'importance. De nos jours, à l'heure des selfies, dans les mêmes circonstances, une autre qu'elle se prendrait en photo la main sur l'épaule de l'homme politique.


Un commentaire

  1. Vivian Swift dit :

    I LOVE the new format of your blog! What a treat it is to be able to "visit" Giverny with you here, and always learn something wonderful about the life and history of this delightful village!

     

    J'AIME le nouveau format de votre blog ! Quel plaisir est d'être en mesure de " visiter " Giverny avec vous ici , et toujours apprendre quelque chose de merveilleux au sujet de la vie et l'histoire de ce charmant village !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives