Home » Expositions à Vernon » Claude, Blanche, Theodore et Jim

Claude, Blanche, Theodore et Jim

Claude, Blanche, Theodore et Jim
Theodore Earl Butler, Le Bain, 1890, huile sur toile, collection particulière

La nouvelle exposition du musée de Vernon Saga familiale est consacrée à Claude Monet et plusieurs autres peintres de sa famille : sa belle-fille Blanche Hoschedé-Monet (épouse de son fils Jean Monet), son beau-gendre Theodore Butler (mari de Suzanne puis de Marthe Hoschedé, deux autres belles-filles de Monet) et le fils de Theodore et Suzanne, Jim Butler.


Philippe Piguet, descendant des Hoschedé et commissaire de l’exposition, a fait appel à ses frères et soeurs pour nombre de prêts. Blanche avait déjà fait l’objet d’une exposition monographique à Vernon en 2017, mais les Butler n’avaient pas encore eu droit à ce coup de projecteur.

Claude, Blanche, Theodore et Jim
Claude Monet, Portrait de Germaine Hoschedé, 1880, pastel sur papier, collection particulière

L’exposition est organisée par thèmes : en famille, fleurs et jardins, paysages de terre et paysages d’eau, reflets. Si elle ne présente que 3 tableaux de Claude Monet – dont un adorable pastel, Portrait de Germaine Hoschedé (la 4e belle-fille) daté de 1880 en collection particulière – elle regorge en revanche d’oeuvres de Blanche et de son beau-frère Theodore Butler.

Claude, Blanche, Theodore et Jim
Blanche Hoschedé, Meule, effet de neige, 1891. Huile sur toile. Fondation Claude Monet

Nés tous deux dans les années 1860, lui en 1861, elle en 1865, et tous deux proches de Monet, ils en ont subi l’influence aussi bien dans le choix des motifs que dans leur traitement pictural. Mais le style de Butler semble avoir puisé aussi à d’autres sources et offre davantage de variété, de la douceur à la stridence.

Claude, Blanche, Theodore et Jim
James Butler, Nature morte à la nappe aux rayures rouges, 1918. Huile sur toile. Coll. part.

Son fils James, dit Jim ou Jimmy, regarde du côté du fauvisme et de l’expressionnisme, et montre un goût pour les paysages qui dérangent, peut-être en réaction à la douceur des lumières impressionnistes. Né à Giverny en 1893, il grandit dans un milieu artistique, son père étant en lien avec la colonie de peintres du village. Il a 20 ans quand Theodore et Marthe l’emmènent avec eux aux Etats-Unis. James fera des aller-retour entre les deux pays, avant de se tourner vers l’illustration et le batik et de s’installer définitivement aux Etats-Unis en 1940.


3 commentaires

  1. Beaucoup de chance pour ceux qui pourront se rendre à cette exposition de toiles de la famille et belle-famille de Monet,de belles découvertes!

  2. Liebe Ariane, lohnt es sich, im Museum in Vernon nachzufragen, ob es zu dieser aktuellen Ausstellung vielleicht einen kleinen Katalog oder ein Heft gibt? Ich würde es mir gerne schicken lassen! Weißt Du das zufällig? Läuft die Ausstellung unter dem Namen Claude, Blanche, Theodore und Jim, so wie Du es in Deiner Überschrift verwendet hast?

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Commentaires récents

Catégories