Home » Les beaux parkings » Herbes et graminées

Herbes et graminées

Graminées décoratives dans le parking de GivernyComment paysager le grand parking de Giverny ? Aux portes des jardins de Claude Monet, difficile de renchérir dans la note fleurie.
Les concepteurs de l’aménagement paysager ont donc pris le parti de trancher résolument. En référence aux prés humides qui s’étendaient là à l’origine, ils ont décliné toute la palette des herbes et des graminées.
Cela donne un jeu de matières duveteuses, fibreuses, lisses ou pelucheuses magnifiées par les rayons du soleil, des couleurs qui passent par tous les verts et les jaunes, et des masses de différentes hauteurs qui créent des volumes évoquant les topiaires.
En été, on peut regretter le manque d’ombre, mais il n’y avait pas d’arbres ici autrefois. Difficile en tout cas de faire mieux en matière d’intégration dans le paysage. Le parking se fond dans son environnement, jusqu’à son nom qui lui va comme un gant : la Prairie.


2 commentaires

  1. Odile Porte dit :

    Bonjour,
    Pouvez-vous me donner le nom du paysagiste qui a conçu ce parking?
    Merci d’avance.

  2. Ariane dit :

    C’est Florence Robert, associée au cabinet d’architecture Reichen et Robert, qui a conçu ce parking a partir de 1997. Il a été inauguré en 2002.

Répondre à Odile Porte Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives