Home » Excursion » Mont Saint Michel

Mont Saint Michel

le Mont Saint Michel vu du cielAvec plus d’un million d’entrées payantes par an, le Mont Saint-Michel est le site culturel le plus visité de Normandie. La merveille de l’Abbaye se classe au 9eme rang national. (source ODIT France)
Le Mont St-Michel enregistre un surcroît de visiteurs aux périodes de grandes marées, comme c’est le cas en ce moment. Le spectacle de la marée montante, du Mont redevenu île, rendent la visite encore plus inoubliable.
C’est au Mont-Saint-Michel qu’on peut observer les plus grandes marées de l’Europe continentale : la mer se retire à 18 km des côtes et remonte avec une vitesse de plus en plus rapide. Pour bien voir les flots arriver « à la vitesse d’un cheval au galop », il faut se trouver au Mont-Saint-Michel deux heures avant la marée haute.

Mais bien sûr on vient surtout au mont Saint Michel pour l’abbaye, centre de pèlerinage depuis des siècles. Toute l’année, on visite ce chef d’oeuvre d’architecture normande. A voir aussi, le musée de cire (musée Grévin) au pied de l’abbaye, l’archéoscope, spectacle multimédia sur l’histoire du Mont, le Musée Maritime, le Logis Tiphaine, dans la maison de Du Guesclin (1320 -1380), les défenses avancées du bourg, la grande-rue, les remparts, et les jardins de l’abbaye. Enfin, pour découvrir le Mont différemment, des promenades nocturnes sont proposées par la Caisse Nationale des Monuments Historiques et des Sites.


Un commentaire

  1. Cesco dit :

    D'un Mont Saint-Michel à l'autre, il y a aussi celui du Monte Sant’ Angelo en Italie. Presque oublié aujourd’hui, ce sanctuaire du Gargano, l’éperon de la botte italienne, fut l’un des plus célèbres de la chrétienté. Et l’un des premiers puisque la tradition y place l’apparition de l’archange à la fin du Ve siècle. Bien avant le mont de Normandie, bien avant la dévotion à saint Jacques en Galice, Saint-Michel du mont Gargan draina des millions de pèlerins vers sa grotte sacrée. Et tous ceux qui se rendaient en Terre sainte en s’embarquant dans les ports du sud de l’Italie venaient saluer l’archange.

    Au Monte Sant’ Angelo, la dévotion demeure, mêlée de tradition populaire. Le jour de la fête patronale, une procession pittoresque parcourt les ruelles du village et l’on se presse encore pour s’approcher de l’archange, comme aux grands jours des pèlerinages médiévaux.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives