Home » Estampes japonaises » La vague

La vague

Sous la vague au large de Kanagawa, Katsushika HOKUSAI, (1760-1849).Quel est vraiment le sujet de cette estampe d’Hokusai, qui figurait dans la collection de Monet ? On voit d’abord une vague énorme, un véritable monstre qui avance des bras armés de griffes. Comme une bouche gigantesque, la vague s’apprête à engloutir tout ce qu’elle pourra trouver. Instant suspendu, juste avant la catastrophe.
Le titre de l’estampe attire l’attention vers le bas de la gravure : « Sous la vague au large de Kanagawa ». On remarque alors deux esquifs, qui paraissent désespérément fragiles face à la montagne liquide sur le point de s’effondrer sur eux. Ils sont à moitié cachés par d’autres vagues menaçantes.
Les pêcheurs sont prostrés sur les barques. Ils détournent la tête, n’osant affronter le danger du regard.
« Sous la vague au large de Kanagawa ». Il y a une certaine ironie dans ce titre au ton détaché, avec son indication géographique superflue dans cet instant dramatique. Ou alors, peut-être qu’il s’analyse en termes rassurants : il n’y a pas lieu de s’inquiéter, les marins s’en sortiront comme à l’accoutumée ?
Le titre paisible vient contrebalancer l’impression de danger dégagée par l’estampe. Il ramène vers le seul élément paisible de la gravure : au centre, « sous la vague » on aperçoit le Fuji-Yama couvert de neige, dont les couleurs se confondent avec celles de la mer déchaînée. C’est la clé de cette estampe : elle fait partie de la suite « Les trente-six vues du mont Fuji. »


5 commentaires

  1. laffitte p. dit :

    Je recherche désespérément une bonne reproduction de La Vague en poster. Grand Merci d’avance. PL

  2. venezia1974 dit :

    Quelle beauté cette vague. C’est le tableau qui m’a fait connaitre ce grand maitre asiatique.

  3. les2ours dit :

    également cette vague très recherchée et très subtile m’a donné envie de travailler ce tableau en gravure, avec 2 ambiances différentes sur les couleurs…

  4. strad dit :

    cette estampe est effectivement sublime, même si sa déclinaison commerciale au Japon et ailleurs peut lasser. SVP ne dites plus Fuji-Yama mais Fuji San ou plus simplement le mont Fuji.

  5. Ariane dit :

    Strad, merci de votre commentaire. C’est le sort des icones de finir usées jusqu’à la corde, contrepartie de leur popularité. Je veux bien dire le Mont Fuji si vous voulez, nous expliquerez-vous pourquoi Fuji-Yama est fautif ? L’un des deux restos japonais de Vernon se nomme le Fujiyama, faut-il y voir une discrète ironie face à un usage incorrect des occidentaux ?

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives