Home » Vivaces » Hellébore

Hellébore

Ellébore, Rose de NoëlY a-t-il des roses de Noël (c’est-à-dire des hellébores, ou ellébores, selon votre humeur) dans le jardin de Claude Monet ? On peut en douter, car pourquoi cultiverait-on des plantes qui fleurissent pendant la période de fermeture ? On est pourtant surpris quand le printemps est précoce de découvrir le jour même de l’ouverture, le 1er avril, des crocus et d’autres bulbes déjà passés. Alors pourquoi pas ?
Difficile de résister à la grâce de l’hellébore, qui a l’élégance de fleurir en plein hiver, à partir de la mi-janvier, en ouvrant une corolle qui ne ressemble pas beaucoup à une rose, mais à l’idée même qu’on se fait d’une fleur.
J’ai photographié celui-ci à la devanture d’un fleuriste. Je n’en ai pas dans mon jardin. Pas encore.
L’été dernier, Birgit est arrivée de l’est de l’Allemagne les bras chargés de boutures. Elle les a plantées un peu partout dans mon jardin, en espérant que certaines finiraient par se plaire quelque part. Il paraît que c’est ainsi qu’il faut procéder avec les ellébores.
Chaque fois que je regarde les petites feuilles vertes des roses de Noël, je pense à Birgit.
Je couve les jeunes plants du regard. Certains ont poussé beaucoup, d’autres pas du tout. Combien de temps faudra-t-il avant les premières fleurs ?
Birgit m’a expliqué qu’elle avait trouvé les pieds mères de ses hellébores il y a des années dans les Vosges, sur un tas de déchets verts. Avec une logique qui me ravit, elle s’était jurée que ces hellébores reviendraient un jour en France. C’est moi qui en ai été l’heureuse bénéficiaire.
Les jardins se font comme cela. Dans celui de Jacques Prévert, dans la Manche, à Omonville-la-Petite, la plupart des végétaux ont été apportés et plantés par des amis. Je ne me souviens plus si c’était du vivant de Jacques ou à titre posthume. Peu importe. Monet aussi pratiquait beaucoup le don de végétaux avec ses amis comme Clemenceau et Caillebotte. Les fleurs sont encore plus belles quand elles enracinent l’amitié, et qu’on peut voir en elles le sourire de celui qui vous les a données.


9 commentaires

  1. Sylvie dit :

    Il me semble qu’Ariane fait référence au jardin en hommage à Jacques Prévert, sis à Port Racine, soit effectivement non loin d’Omonville. Je crois que le jardin a été conçu et enrichi après la mort de Prévert, avec les dons de dizaines d’artistes amis, du monde du cinéma, de la peinture ou de la littérature.

    Un jardin extraordinaire, comme une chanson.

  2. Ariane dit :

    Oui, tu as raison, vérification faite il se trouve sur la commune de Saint Germain des Vaux, à côté de Port-Racine, et a été créé quatre ans après la mort de Prévert, dont la maison se trouvait à Omonville la Petite.

  3. Daddy Doo dit :

    Après la chanson, la fable. Mais il semble incongru et inadapté, en l’occurence, de prononcer la formule : "Ma commère, il faut vous purger avec quatre grains d’ellébore !". Au fait, l’ellébore a-t-elle cette propriété que lui attribue La Fontaine, ou n’est-ce qu’une légende ou une illusion ?

  4. Ariane dit :

    Le docteur Raoul Perrot précise : « Le nom dérive du sémitique helibar ou helebar : remède contre la folie. Le plus connu est l’Hellébore noir [Rose de Noël, Rose d’Hiver dans le langage populaire], Helleborus niger L., plante vivace des montagnes d’Europe, caractérisée par un rhizome noir, d’où le nom de l’espèce. Le rhizome est toxique par les saponosides et hétérosides cardiotoniques qu’il contient. Il n’est plus employé actuellement, sauf en homéopathie et en médecine vétérinaire. Les Anciens (Hippocrate en particulier) l’utilisaient comme purgatif, pour « chasser la bile noire, responsable de la folie ». Au Moyen-Age, l’Hellébore est toujours utilisé contre la folie : cet usage va d’ailleurs perdurer jusqu’au XIX°. La plante entre également dans la composition de l’hière d’hellébore, toni-purgative, d’où son emploi dans le régime des blessés, en particulier par Guy de Chauliac. » Pour en savoir plus sur les plantes du moyen âge : http://perso.orange.fr/raoul.perrot/

  5. Frédéric C dit :

    J’ai aimé : " a l’élégance de fleurir en plein hiver" de votre texte. J’ ai rencontrée l’élégante il ya deux semaines dans les gorges de la Sègre qui prolongent le beau village de Llo dans le Pyrénées catalanes. Au bord du chemin à demi enneigé elle nous offrait en spectacle ses fleurs innocentes et charnues comme autant de promesses de vie.

  6. MAP dit :

    Pour moi les Vosges sont en France ….

  7. Ariane dit :

    Pour moi aussi : Birgit les a trouvées en France, dans les Vosges, elle les ramène en France, en Normandie.

  8. Janine dit :

    Les hellébores sont des fleurs magnifiques, elles font la beauté de nos jardins en période hivernale !…

  9. Ariane dit :

    C’est vrai, Janine, j’attends la floraison des miennes avec impatience ! Mais cette année ce sont les vraies roses qui ont joué les roses de Noël.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives