Home » Clos normand » Souvenir de jardin

Souvenir de jardin

Massif de pelargonium et de rosiers tiges dans le jardin de Monet à Giverny C’est la pleine floraison des roses à Giverny. Devant la maison de Monet, le massif de rosiers tiges et de pelargoniums est au mieux de sa beauté.
L’espace qui s’étend devant la demeure a conservé quelque chose des parterres à la française qui s’y trouvaient avant l’arrivée de Monet.
C’est une zone plus formelle que le reste du jardin, avec des plates-bandes composées de fleurs d’une seule variété et d’une seule couleur, contrastant avec la profusion qui règne ailleurs. Au printemps, ce sont des tulipes roses surgissant de myosotis bleus. En été, des étendues de géraniums roses ou rouges.
J’ai déjà parlé de ce massif de géraniums et de rosiers devant lequel Monet aimait se faire prendre en photo.
Ce parterre semble d’un autre style, d’une autre patte que la sienne, et pour cause : le peintre a reproduit un souvenir de jardin. Le massif est une copie de celui de son enfance dans le jardin de sa tante Lecadre près du Havre.
Alors qu’il était âgé d’une vingtaine d’années, Monet a peint à plusieurs reprises le jardin de Sainte-Adresse. Quand on regarde bien le fond de ce tableau on reconnaît le massif qui a servi de modèle pour celui de Giverny.
Ainsi se balance l’espace devant la maison : devant l’aile droite, sous les fenêtres de la chambre du peintre, le parterre qui lui évoque son enfance. Au bout de l’aile gauche, côté cuisine et chambre des filles d’Alice, l’enclos aux dindons chargé de souvenirs pour Alice.


3 commentaires

  1. Joce dit :

    J’aime beaucoup ces photos de Monet : celles-ci et celle du banc.

  2. Ariane dit :

    Merci, depuis le 15 mai je m’enquiquine à les rendre cliquables en grand, tu avais remarqué ?

  3. sylvie dit :

    Madame,

    C’est tout simplement un enchantement de se promener sur votre site, empreint de poésie et d’émotion, on ressent toute votre sensibilité et votre amour pour cet endroit.

    Je n’y suis jamais allée et pourtant j’essaie de recréer dans mon petit appartement une atmosphère similaire en chinant des objets anciens. L’ouvrage "la maison de Claude Monet" un intérieur impressionniste me sert de référence. GIVERNY est omniprésent dans ma vie, pour moi c’est le paradis.

    C’est mon plaisir, mon rêve serait de venir voir ce lieu en vrai et non pas seulement à travers les livres, mais j’ai l’impression que c’est endroit me parle comme si je le connaissait depuis toujours, tout me plaît.

    Vous avez beaucoup de chance de pouvoir travailler en ce lieu, j’aurais donné tout ce que j’ai pour avoir une place comme la vôtre et peux comprendre que vous soyez encore toujours émerveillée.

    Je me suis promis qu’un jour je ferais un séjour ici, tranquillement, je souhaiterais venir peindre dans les jardins, et prendre des photos.

    Je vais maintenant revenir régulièrement sur votre site car j’y apprend beaucoup de choses, et j’aime beaucoup votre façon d’en parler, vous devriez écrire un livre.

    Merçi beaucoup pour tout ce que vous faites.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives