Home » Guide à Giverny » Les tilleuls de Hyde Park

Les tilleuls de Hyde Park

Fleur de tilleul Certaines personnes sont plus que d’autres sensibles aux sons, elles vous font remarquer les appels du coucou même quand il faut tendre l’oreille pour les percevoir. D’autres portent toute leur attention sur les parfums qui embaument le jardin de Monet.
Ou plutôt qui devraient embaumer. Il pleut un peu souvent ces temps-ci pour que les senteurs les plus capiteuses se développent. La semaine dernière encore, l’air était plein de fragrances de chèvrefeuille, de rose et de tilleul. Le voilà lavé, tout propre et tout frais, mais les parfums fleuris sont partis.
Des visiteurs londoniens ont approché leur nez des tilleuls de Monet, pour constater un peu déçus que le pic de leur floraison est déjà passé. « La semaine dernière, ceux de Hyde Park étaient tous en fleurs, » m’ont-ils rapporté avec un peu de nostalgie.
L’espace d’un instant, je me suis promenée avec eux dans Hyde Park la semaine dernière, humant à pleins poumons la brise au parfum de tilleul. Un parfum qui franchissait allégrement le Channel, rejoignant celui des mille tilleuls de Vernon en pleine floraison au même moment, et sans doute aussi celui de beaucoup d’autres tilleuls ailleurs sur la planète.
Les amoureux séparés décident parfois de regarder la lune à la même heure, pour se sentir plus proche l’un de l’autre. J’aime bien l’idée que la semaine dernière, tandis que je humais avec délectation le parfum des tilleuls de Vernon et de Giverny, d’autres personnes se réjouissaient de cette même senteur dans Hyde Park ou ailleurs. Il me semble que cette expérience concomitante, si fugitive soit-elle, nous rapproche, tisse comme un lien secret entre nous, des êtres humains éloignés, différents, mais qui sentent et ressentent de la même façon.


3 commentaires

  1. Bonjour Ariane. J’aime beaucoup votre idée… et "je humais avec délectation le parfum des tilleuls", au même moment, dans la région de Buis-les-Baronnies. Et celui des premières lavandes, et… Quel enchantement, et quel bonheur !

  2. J’aime beaucoup cete idée que j’applique au niveau de la musique, en effet quand il y a un concert sur France Musique ou sur Mezzo, j’en averti mes amis, et réciproquement, cela nous donne le sentiment d’avoir été ensemble pour un moment de délices.

  3. Quelle dommage que ce mélange de fragances n’ait pu dominer dans l’air de ce mois de Juin qui s’achève et qui a été trop humide et frais pour cela !
    Je n’aime pas le tilleul en infusion mais que je prends du plaisir à m’asseoir à leur pied pour mieux en capter les parfums et c’est vrai que Buis-les -Baronnies en Juin, c’est un pur ravissement pour nos narines !
    J’ai entendu le coucou encore la semaine dernière comme tous les ans en Juin, je le guette de l’oreille car je sais qu’il nous faudra attendre maintenant Avril prochain pour l’entendre de nouveau ! Je pense que c’était bien là son dernier chant annuel, l’autre jour !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives