Home » Balade en Normandie » Première découverte préhistorique

Première découverte préhistorique

tombeau préhistorique à Cocherel N’importe quel enfant d’aujourd’hui sait vous parler des hommes préhistoriques. Pas moyen de coller un écolier sur leur façon de se vêtir de peaux de bêtes, de tailler des pointes de lance dans la pierre, de faire du feu avec des silex et de chasser le mammouth.
Ce savoir nous paraît si évident qu’on en oublierait que cela n’a pas toujours été le cas. Au 17e siècle, par exemple, on ignorait tout de la préhistoire. Le passé le plus ancien remontait à l’Antiquité et, chez nous, aux Gaulois.
Cette « naïveté » fait toute la saveur du récit de la première découverte archéologique relatée au monde, en 1685. Elle s’est passée tout près d’ici, dans un village de la vallée d’Eure qui s’appelle Cocherel et qui s’est aussi rendu célèbre pour d’autres raisons.
Le seigneur de l’endroit avait besoin de pierres de taille, or tous les tailleurs étaient réquisitionnés sur le chantier du château de Maintenon. Il a voulu réemployer de belles pierres qui se trouvaient dans un de ses champs. Il ignorait qu’elles fermaient une tombe, encore plus que celle-ci datait du néolithique.
On a dépêché sur place le juge et le curé ainsi que quelques paysans. La question importante était de savoir s’il s’agissait d’une sépulture chrétienne ou non. Ayant remarqué par leurs observations que les défunts étaient idolâtres, les notables locaux en ont conclu qu’on pouvait sans scrupule profaner le tombeau.
Le texte décrit minutieusement cette toute première découverte archéologique. C’est tout à fait étrange de se mettre dans la peau de ces hommes du 17e, avec leurs préoccupations, leur logique et leur langue.
Ce récit est si évocateur que j’ai cherché à retrouver l’emplacement du cimetière préhistorique, qui selon Théodore Michel existait encore au milieu du 19e siècle. A mon grand désappointement, je n’ai pas pu le localiser.


2 commentaires

  1. Grég' Of Huest dit :

    Quelques heures de recherche ne m’ont pas donné plus de satisfaction. Il est cependant dommage qu’une découverte de cette ampleur ne soit pas répertoriée, localisée ou même classée. Les textes disponibles ne sont pas assez précis pour enfiler les bottes; ce serait peut-être chercher quelque chose qui n’existe plus…
    La dernière chance serait de consulter le PLU de la commune, sur place, ou d’attendre qu’il soit en ligne.
    Un grand bravo pour l’ensemble de votre site.

  2. Ariane dit :

    Peut-être qu’à Cocherel même c’est connu, oui… Dans le genre découverte émouvante de traces préhistoriques, j’ai bien aimé les restes de l’allée couverte qui fait face à celle de Dampmesnil de l’autre côté de la vallée de l’Epte. Elle est figurée sur la carte Michelin. Elle se trouve au milieu d’un champ, ça doit être accessible maintenant avec un peu de chance.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives