Home » Arbres » Cornouiller

Cornouiller

Cornouiller rose Les cornouillers sont en fleurs à Giverny. Le jardin de Monet en possède deux, l’un assez petit d’un très joli rose, l’autre, plus développé, d’un blanc de neige.
Le cornouiller n’est pas très commun chez nous, il pousse davantage en Europe de l’Est et au Proche-Orient. Si bien qu’à Giverny, les promeneurs venus de l’Hexagone s’interrogent souvent sur cet arbre à la floraison aussi délicate que spectaculaire, qui leur évoque les magnolias.
En revanche, bien des visiteurs américains des jardins de Monet l’identifient au premier coup d’oeil. Car dans de nombreux États, le cornouiller est un arbre répandu, tout à fait entré dans l’imaginaire collectif.
L’arbre fleurit à Pâques, et ses rameaux couverts d’inflorescences sont traditionnellement associés aux fêtes pascales.
Selon la légende, la croix du Christ aurait été taillée dans du bois de cornouiller. Les cornouillers d’il y a deux mille ans auraient été beaucoup plus imposants qu’aujourd’hui. Mais le Christ aurait fait à l’arbre la promesse de le rendre chétif et tordu de manière à empêcher à tout jamais son usage comme croix.
Et pour couronner le tout et bien enfoncer le clou, la légende raconte que la fleur elle-même rappelle les instruments de la Passion : les quatre pétales évoquent les branches de la croix, tandis que le coeur de la fleur est supposé rappeler la couronne d’épines et les clous.
J’ai bien regardé, mais je ne suis pas trop convaincue. Rien ne vaut une belle passiflore !
Tout auréolé de son halo légendaire, le cornouiller a été hissé au rang d’arbre national en Virginie et au Missouri. Ce qui me rend perplexe : que signifie un arbre national ? Qui décerne cette distinction, et à quoi sert-elle ? Question subsidiaire, quel peut bien être l’arbre national de la France, s’il y en a un ? Forcément le chêne, non ?
Une autre singularité du cornouiller, un arbre décidément bien curieux, c’est son nom. En français, pas de problème : cornouiller semble bien venir de corne, référence à son bois dur comme de la corne.
En anglais, en revanche, l’arbre porte le nom bizarre de dogwood, bois de chien. Les explications fantaisistes ne manquent pas. Celle qui me convainc le plus avance que le nom dérive de dagwood, l’arbre dont on fait les dagues, les poignards, grâce à son bois très dur. Le mot dague étant plus rare que le mot chien, la prononciation a glissé vers dogwood, et le sens s’est perdu.


3 commentaires

  1. Thérèse dit :

    Concernant les symboles (emblèmes) relatifs à chaque état américain, la liste de ceux-ci peut toujours être complétée. Le symbole doit passer par l’accord du Sénat avant d’être adopté. La Virginie a en effet adopté le cornouiller comme arbre symbolique et sa fleur comme symbole floral. Les symboles reforcent l’identité de chaque état je présume…
    Le Jardin de Monet a t’il une emblème?

  2. Ariane dit :

    La Fondation Monet a pour logo un nénuphar.

  3. Joanne dit :

    A beautiful garden I really enjoyed my visit last week.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives