Home » Balade en Normandie » Saint-Clair-sur-Epte

Saint-Clair-sur-Epte

L'Epte à Saint-Clair sur EpteOn va beaucoup entendre parler de Saint-Clair-sur-Epte cette année : on fête en 2011 le 1100e anniversaire du traité fondateur de la Normandie, qui s’est conclu, comme vous l’avez conclu vous-même, à Saint-Clair-sur-Epte en 911.
Onze siècles plus tard, voilà à quoi ressemblent les bords de l’Epte à Saint-Clair. Le site est très paisible, le parfait endroit pour faire la paix.
On ignore la date exacte à laquelle eut lieu l’évènement historique, et par conséquent la saison. Peu importe. Ce jour de 911, donc, Rollon le Marcheur, chef d’une bande de Vikings, arrive par la grande route, la voie romaine, et franchit le gué à Saint-Clair-sur-Epte.
On a pu retrouver par l’archéologie l’emplacement exact de la voie et du gué, à peu près où se trouvent les pêcheurs sur la photo. Les lieux n’ont pas été bouleversés au cours des siècles.
Je l’imagine pataugeant gaillardement dans l’Epte, Rollon, tandis que ses troupes sont restées sur la berge ouest, futur côté normand.
Le voilà sur l’autre rive, qui demeurera territoire du roi de France. Devant lui, la voie romaine se poursuit tout droit jusqu’à l’église. Et entre les deux, se dresse le château carolingien.
Il ne reste rien du premier château de Saint-Clair-sur-Epte. Les ruines subsistantes, qui se trouvent dans une propriété privée, sont ultérieures. Mais la photo aérienne a révélé l’emprise d’un fortin dont les murailles s’étendaient sur 200 mètres.
Selon toute vraisemblance, c’est dans ce château qu’a dû se conclure le fameux traité. Le roi de France Charles III le Simple, (c’est-à-dire sincère, honnête, et non pas stupide comme on est tenté de le penser), avait certainement choisi d’accueillir Rollon dans un endroit symbole de son pouvoir.
Rollon, par cet accord verbal passé avec le roi de France, reçoit le pays autour de Rouen, à charge pour lui de le défendre des raids vikings.
Le traité de Saint-Clair-sur-Epte est un accord habile, qui a garanti longtemps la paix. Pendant tout le 10e siècle, une parfaite entente règne entre Normands et Français, et de nombreuses alliances matrimoniales sont scellées. Les tensions commenceront au 11e siècle avec Guillaume le Conquérant, et aboutiront à la fortification de la frontière de l’Epte grâce à l’édification d’une dizaine de châteaux.


8 commentaires

  1. jazzloup dit :

    Votre photo, c’est presque le W 984

  2. Ariane dit :

    Oui, c’est vrai, ça ressemble au tableau Eptede Monet, et c’est un peu normal, c’est la même rivière, mais celle de Monet est pleine de teintes chaudes et gaies… Je ne sais pas si c’est vous ou si c’est moi, à force on finit par avoir l’esthétique de Monet en tête, et cela peut entraîner des recherches de cadrages, et des comparaisons. Cet alignement de peupliers m’évoque la série peinte à Limetz, évidemment.

  3. jazzloup dit :

    C’est vrai que j’ai une tendance prononcée à voir des Monet partout. Mais c’est pas très grave, hein, docteur ?
    Et pis tant mieux si ça ne se soigne pas, pour une fois. Oui, bien sûr, je pensais plutôt au cadrage qu’aux couleurs, quand j’évoquais le W984.

  4. Geneviève dit :

    Bon, allez, faut bien que quelqu’un se dévoue, et pose la question qui est sur toutes les lèvres des lecteurs des news :

    " c’est quoi, m’sieur, le W984, à part un délit d’initié ?
    une fabuleuse martingale au jeu de la bataille navale ?
    et ça se prononce comment ?
    doboleyou ninehundreude ain ailleti fore ?

    sans rancune, nous sommes encore le 1er avril , à c’te heure .

  5. Ariane dit :

    Geneviève, excusez-moi. Je pensais faire un billet sur ce fameux tableau de Monet, l’Epte, qui porte le numéro 984 dans le catalogue raisonné de Daniel Wildenstein qui compile toutes les oeuvres du peintre. C’est juste que l’actualité de l’ouverture ne m’en a pas laissé le temps. Merci pour votre humour… et votre patience. Si vous cherchez le tableau dans votre moteur de recherche préféré, vous le trouverez très vite, il suffit de taper monet et son numéro.

  6. jazzloup dit :

    Bonjour Geneviève,
    la réponse d’Ariane à mon 1er billet contenait la réponse à votre question : "Oui, c’est vrai, ça ressemble au tableau Epte de Monet".
    Et la même curiosité qui vous a amené sur Giverny News pouvait vous amener sur votre moteur de recherche préféré, comme le propose Ariane.
    Sans rancune également, bien que nous soyons le 2 avril

  7. Geneviève dit :

    Jeudi, j’ai fait du roller sur le voie verte qui emprunte le tracé de l’ancienne voie ferrée entre Sommières et Nîmes (Gard ) .

    J’ai 8 ans quand je patine, et je suis sur un petit nuage .

    En réalité j’en ai 20, et plutôt trois fois qu’une .

    Un lumbago ( qui rime avec tango, ça console, ) m’a fait redescendre sur terre .

    mais depuis, une bouillotte dans le dos et mon Mac sur les genoux, de clic en clic, de lien en lien , je rembobine avec fébrilité le fil d’Ariane depuis avril 2006, je digresse chez Tania, je musarde chez
    Aifelle, je baronle* chez Jazzloup , ma pelote s’arrête pour ce soir à mai 2008, j’en ai encore au moins pour trois jours si je sais modérer mon appétit : que du bonheur en perspective .

    * du verbe occitan "baronlar" ( prononcer "barounla" ) errer, traînailler à droite, à gauche, le nez en l’air, pour éviter de rentrer trop tôt à la maison . ces précisions afin de ne pas commettre un délit d’initié .

  8. Ariane dit :

    Geneviève, je viens de m’acheter un nouveau véhicule : un vélo, et hier je suis allée au boulot en pédalant sur la voie verte qui emprunte le tracé de l’ancienne voie ferrée entre Vernon et Giverny. Grisant ! Vous voyez si je vous comprends. Je suis contente de vous servir de bouillotte « pour l’esprit » pendant que vous cocoonez au fond de votre lit. Musardez bien sur la toile… Bon rétablissement !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives