Home » Arbres » Magnolia

Magnolia

magnolia stellata La douceur printanière des derniers jours fait s’ouvrir l’une après l’autre les fleurs les plus précoces, comme les premières étoiles qui s’allument après le coucher du soleil. Chaque jour on peut constater les progrès du printemps. Après les ficaires, les forsythias, les narcisses et les jonquilles, les premiers pissenlits, voici que se mettent à briller les magnolias.
Il y a tant d’espèces de magnolias qu’il n’est pas simple de se retrouver dans la nomenclature. Parmi ceux qu’on voit le plus souvent, on peut distinguer deux constellations, qui gravitent autour du magnolia grandiflora et du magnolia stellata.
Ce latin de jardin est tellement transparent que j’ose à peine insister. Magnolias à grandes fleurs et magnolias étoilés.
Les grandes fleurs du grandiflora ont une apparence étrange, exotique, avec leur forme de tulipe et leurs pétales épais qui ont l’air capables de résister à toutes les agressions, celles des coléoptères pollinisateurs comme celle du froid nocturne, toujours susceptible de surprendre les boutons si pressés de s’ouvrir au sortir de l’hiver. Mais depuis vingt millions d’années que le magnolia est sur terre, on peut supposer qu’il sait ce qu’il fait.
A l’allure altière et singulière du magnolia grandiflora, je préfère l’aspect ébouriffé et bouffon du magnolia stellata.
On dirait des rubans attachés ensemble par un pompon, flottant au vent. Des marottes telles qu’en brandissaient les fous du roi. Les fleurs sont si nombreuses qu’elles s’empilent, se chevauchent et recouvrent totalement les branches, comme sur cet arbre photographié devant l’église de Vernon.
Les premiers visiteurs de Giverny devraient encore profiter de la floraison des magnolias du jardin de Monet. Ils trouveront un grandiflora très imposant derrière le deuxième atelier, visible de la rue, et plusieurs stellata au jardin d’eau. Parmi les arbres qui font la ronde autour du bassin aux nymphéas, ils font partie des rares qui sont déjà passés au vestiaire et ont vêtu leur parure printanière.


2 commentaires

  1. Geneviève dit :

    Ma copine Bernadette ( alias Bernoche, La Bernoche, La Bernuchette, Le Bernuchon , c’est selon . Elle se reconnaîtra ) a le blues : le boulot, la maison, les enfants … le boulot surtout .

    Au risque d’être poursuivie pour exercice illégal de la médecine, je me suis permis de lui faire découvrir et de lui prescrire ce remède de bonne fame (orthographe exacte ) : LE BILLET D ARIANE .

    Commencer par un traitement de choc : au moins dix billets d’Ariane matin et soir, à consommer lentement, en veux tu en voilà, jusqu’à épuisement des billets , dans la véranda, sur le fauteuil à bascule plutôt que dans le rocking chair, et accompagnés, pourquoi pas, d’un café fort ou d’un thé léger, ou inversément .

    On est en droit de craindre quelques effets secondaires tels que : euphorie galoppante, bonne humeur communicative, phénomènes hallucinatoires à tendance polychromique, hilarité persistante ….si ces effets se poursuivent au delà de quelques jours, n’en surtout pas parler à votre médecin, car c’est signe que le traitement commence à faire effet .

    Continuer ensuite par un traitement d’entretien : un billet de temps en temps ou de temps à autres, au rythme de la livraison automatique des billets dans la boite à courriels. on peut l’accompagner d’un carré de chocolat ..

    ……. Il n’est pas interdit de commettre soi même un billet , au cas où Ariane aurait le blues, ou pour lui donner signe de vie , ou pour le plaisir de jouer à l’amuseur amusé, .ou pour tout simplement lui dire qu’on attends en trépidant sa bonne médecine .

    En tout cas La Bernuchette a rertouvé le goût du pain.

    …… et en plus, chouette, c’est le premier avril !

  2. Ariane dit :

    Geneviève, vous êtes merveilleuse. C’est le premier avril, en effet, la reprise après cinq mois, et j’angoisse, c’est bête. Je me prescris de relire votre commentaire dix fois jusqu’à ce soir. Avec café et chocolat. Et je vous embrasse !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives