Home » Exposition » Giverny version glam-punk

Giverny version glam-punk

Kembra Pfahler photographiée par E.V. Day à Giverny

Il faut un peu de temps pour s’habituer. Pour faire cohabiter l’harmonie sereine de Giverny et le look flashy et provocateur de cette beauté sculpturale. Mais une fois le choc visuel passé, les images de cette exposition qui s’ouvre à New-York déploient tout leur pouvoir de fascination.
L’artiste plasticienne new-yorkaise E.V. Day a séjourné en résidence à Giverny pendant l’été 2010. Le travail de Day tourne autour des thèmes de la force féminine et de la culture populaire. En découvrant le jardin estival de Monet, paisible icône de cette fameuse culture populaire, elle a imaginé ce que donnerait la confrontation avec une autre icône, une star du glam-punk, la volcanique chanteuse Kembra Pfahler.
Day qualifie cette confrontation de dissonante et discordante, mais c’est précisément ce qui l’a attirée, puisqu’elle aime explorer « l’énergie propulsive qui résulte de la rencontre de deux entités fortes. » Elle a photographié Kembra dans sa tenue de scène un soir de canicule à Giverny, et dit-elle, tandis qu’elle marchait dans les allées sinueuses perchée sur les talons de ses longues bottes, « elle possédait le jardin comme si elle venait de retrouver son habitat naturel. »
Le plus étonnant, selon ses observations, est qu’une sorte d’harmonie se créait. Alors que la plupart des corps plongés dans le jardin de Monet semblent absorbés par lui, la présence imposante de Kembra et son impact symbolique établissaient un équilibre visuel.
Pourtant, si les images créées par E.V. Day n’ont pas l’air vraies, cela ne tient pas seulement au look de Kembra. C’est aussi parce qu’elles sortent tout droit de Photoshop. Day, inspirée par les reflets dans le bassin, a eu l’idée de symétriser ses images en les dédoublant comme dans un miroir, ce qui leur donne un air un peu artificiel et mystérieux.


6 commentaires

  1. Aifelle dit :

    Comme tu dis, il faut un petit peu de temps pour s’y faire ! C’est détonnant.

  2. Ariane dit :

    Et encore, c’est l’une des plus soft ! Je ne voudrais pas choquer les enfants qui passent par là. Ce sont des images puissantes.

  3. Odile dit :

    Merci pour cet article… surprenant ! Pour ma part, j’irai voir Giverny au naturel 😉

  4. Daredevil dit :

    Je viens de voir cette expo à New York et je vous rassure rien de choquant mais une impression de coin de France avec pelouse, gravier et superbes images avec une mise en scène et une scénographie des plus réussie, bref j’ ai adoré.
    Rassurez vous pour les enfants il voient des images bien plus fortes à la télé.

  5. Geneviève dit :

    Cette belle cramoisie, ainsi mise en scène, pensive , lascive , et sur le point de ploufer au milieu des nymphéas, me fait pense à la Mantelle de Madagascar, la plus belle des grenouilles .

    Kermit Pfahler ?

  6. Ariane dit :

    Quelle belle couleur !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives