Home » Rouen » Le pâtissier des impressionnistes

Le pâtissier des impressionnistes

macarons Si les francophones devaient élire leur pièce de théâtre préférée, je parie que Cyrano de Bergerac serait sur le podium.
L’un des personnages secondaires du chef-d’oeuvre d’Edmond Rostand, le pâtissier Ragueneau, ressemble étrangement à un homme lié aux impressionnistes : Eugène Murer. Peut-être ce dernier lui a-t-il servi de modèle.
A Rouen, on évoque le souvenir de Murer à propos d’un établissement aujourd’hui disparu, l’hôtel du Dauphin et d’Espagne, au 4 – 6 place de la République. C’est là, dans le hall de l’hôtel, que l’ex-pâtissier et toujours amphitryon des peintres exposait à la fin de sa vie une partie de sa collection personnelle, riche notamment d’une trentaine de Renoir. Mais si on voulait trouver Murer, il valait mieux lui rendre visite à Auvers-sur-Oise. Il repose toujours dans le petit cimetière non loin des tombes des frères van Gogh.
Eugène Murer a passionnément collectionné les impressionnistes à une époque où ceux-ci ne trouvaient pas preneur. Les prix pratiqués étaient souvent très bas, mais peut-on lui en vouloir ? Je suppose qu’il avait de l’art une conception d’artisan à artisan, qui évaluait les toiles avec en référentiel le prix des choux à la crème et des macarons.
On l’a accusé d’avoir voulu spéculer, mais je me demande si ce n’est pas une critique après coup, une fois que les peintres impressionnistes ont eu acquis des galons. Car au moment où Murer échangeait des toiles contre un repas ou quelques dizaines de francs, nul n’aurait imaginé le succès futur de la nouvelle peinture. Il courait une plaisanterie méchante sur Murer, tournée ainsi par le journal Le Gaulois en janvier 1880 : « C’est moi qui fais la pâte, c’est le patron qui achète les croûtes, nous disait dernièrement un gâte-sauce. » Des croûtes… En bon pâtissier, Murer avait du goût, et du nez.


Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives