Home » Jardins » Les jardins de Latour-Marliac

Les jardins de Latour-Marliac

latour-marliac-panneau

Nous voici dans le sud de la France dans un village nommé Le Temple-sur-Lot, chez le pépiniériste Latour-Marliac.

C'est ici que Claude Monet se fournissait en nymphéas pour son bassin de Giverny. 

latour-marliac-bambous

La pépinière est toujours en activité, et même plus que jamais. Les bassins de culture se découvrent dès l'entrée.

A l'arrière-plan, une bambouseraie rappelle que les bambous étaient le fond de commerce de Latour-Marliac avant qu'il ne se spécialise dans les nénuphars. 

le-temple-sur-lot

De l'autre côté, le clocher du village apparaît.

On se sent loin du monde, dans une campagne paisible et préservée. 

nympheas-violets

Les nénuphars proposés à la vente sont étourdissants de couleur et de diversité, éclatants de santé.  

nympheas-latour-marliac

Leur gamme n'a fait que s'étendre depuis que Latour-Marliac est venu présenter ses premiers hybrides au pied de la Tour Eiffel, en 1889.

A Giverny par souci d'authenticité on s'en tient aux variétés les plus anciennes, celles que Monet cultivait.

Depuis, Latour-Marliac en a produit beaucoup d'autres, en jouant sur tous les critères possibles, taille, couleur, dessin des feuilles, organisation et forme des pétales, tiges souples ou dressées, couleur des étamines, etc.

gregs-orange-beauty

Variations sur un même thème : c'est totalement fascinant. Il y a du démiurge dans l'air. On peut donc ainsi, selon son bon plaisir et à condition de patience, façonner le monde ?

Pinceau à la main, Bory Latour-Marliac et ses successeurs on effectué des milliers d'essais de croisements, pollen de l'un sur pistil de l'autre. Et parfois, ils ont été récompensés par un chef-d'oeuvre.

grenouille-verte

Parce que c'est la vraie vie et pas de la peinture, les bassins sont habités de charmantes petites grenouilles.

En juillet, elles n'étaient pas plus grosses que ça. Je me demande si c'est leur taille adulte.

ombre-nenuphars

Les bassins sont peu profonds. Sur le sol net les ombres des nymphéas se dessinent, étranges.

bassins-historiques

Les bassins historiques de Latour-Marliac hébergent aujourd'hui la collection nationale de nénuphars et de lotus.  

collection-nympheas

Les pots de terre cuite, qui se fabriquent toujours, servaient à hâter le développement des jeunes pousses de nénuphars et à les préparer pour la vente.

etang-latour-marliac

Depuis quelques années, pour mieux accueillir les visiteurs, un jardin aquatique est venu compléter la pépinière. Il propose une agréable promenade autour de l'étang, avec même un pont de style japonais. Ce paysage calme et vert agrémenté d'une grotte et de sources inspire les peintres.

Mais, comment dire ? Ce n'est pas ici qu'on ressent l'esprit du lieu. Il se trouve du côté de la production. C'est là que vivait et vit toujours la passion. 


2 commentaires

  1. Marie Claude dit :

    Monet avait bien choisi le pépinièriste pour ses nénuphars!

    Magnifique endroit que je note pour une prochaine visite, car finalement ce n'est pas très loin de chez nous.

    Belle semaine Ariane.

  2. Therese dit :

    Quel bel endroit, on a tendance à oublier les origines des plantes, fleurs et arbres que l'on croise dans les jardins…

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives