Home » Balade en Normandie » Les 500 ans du Havre

Les 500 ans du Havre

Vue de la ville du Havre depuis la tour de l'hôtel de ville

Depuis le 17e étage de l'hôtel de ville du Havre, la vue est magnifique, même au coeur de l'hiver. Par delà les pelouses et les fontaines du parvis, le regard porte sur les quartiers reconstruits par Perret et devenus Patrimoine mondial de l'Unesco. A moitié caché par l'une des rares tours qui ponctuent le paysage, le Volcan,

signé Oscar Niemeyer, constraste avec ses flancs arrondis et sa blancheur laiteuse. Au même niveau, sur la gauche, on devine la passerelle qui franchit le bassin du Commerce. Tout au fond, le port et l'estuaire de la Seine.

Entre le Volcan et le port, un quartier de forme trapézoïdale a survécu au tapis de bombes alliées de 1944. On devine le toit gris ardoise de la cathédrale Notre-Dame du Havre de Grâce, du nom de la chapelle qui préexistait. C'est là que tout a commencé, il y a exactement 500 ans. 

C'était en février, le 7. Le roi François Premier, âgé de 22 ans à peine, prend la décision de fonder un port, son port, face à l'Angleterre. On pourra voir dans quelques jours la charte de création signée de sa main exposée à l'hôtel de ville. A l'automne, le roi complète son projet et fonde la ville du Havre. Le 8 octobre 1517, pour encourager l'installation d'habitants au Havre, il rédige des lettres patentes où il exempte les futurs habitants d'impôts : ni taille ni franc salé !

Malgré ces avantages, le démarrage est lent tant le sol est marécageux et l'environnement insalubre. 23 ans plus tard, en 1540, le roi est déçu. Il a visité plusieurs fois la ville. Les constructions civiles sont faites sans ordre, ça ne ressemble à rien. C'est alors qu'on lui présente un homme providentiel, architecte, urbaniste et cosmographe, Girolamo Bellarmato. Le grand roi de la Renaissance épris d'Italie, de Venise, le charge en 1541 de réglementer la construction et de protéger la ville en améliorant les fortifications. Bellarmato va faire du bon travail.

Singulier destin de cette cité deux fois créée par un grand urbaniste et architecte ! Par delà les siècles, l'oeuvre de Perret et celle de Bellarmato se répondent.

Pour l'Europe, c'est si exceptionnel de connaître la date de naissance d'une ville fondée de toutes pièces que le Havre tient à marquer son demi-millénaire en très grande pompe. D'incroyables festivités vont animer la ville de mai à octobre. Défilé de géants, rassemblement et régates de grands voiliers, oeuvres d'art contemporain ébouriffantes, 800 cabines de bain graphiquement repeintes, etc, etc.

Le musée Malraux présentera Impression, soleil levant de Monet. Oui, le tableau qui est habituellement à Marmottan. Il a été peint au Havre et sera accompagné d'autres oeuvres impressionnistes où le soleil se lève ou se couche. Il est probable qu'on verra ce très joli Pissarro, "Soleil levant à Eragny" (1894) qui figure dans les collections du Muma.

Camille Pissarro, Lever de Soleil à Eragny, Musée Malraux, Le Havre

Vous ne savez pas quoi faire cet été ? Filez au Havre !


4 commentaires

  1. Aifelle dit :

    Je note pour cet été ! Le 17e étage de l'Hôtel de Ville est ouvert à tous ? Demain, je rencontre une auteure, Valérie Tong Cuong à l'Armitière ; elle sort un roman sur le Havre pendant la guerre et juste après "Par amour".

    • ariane dit :

      Il faut être accompagné par un agent de sécurité, donc sur RV préalable. J’avais bien aimé ‘Providence’ de Valérie Tong Cuong. Elle a l’art des titres positifs.

  2. Marie Claude dit :

    Une belle "leçon" d'histoire sur cette ville.Elle ne m'avait pas laissée  indifférente, lors d'un reportage à Thalassa il y a quelque temps,les 2 architectes ont fait de belles réalisations.

     

  3. Tania dit :

    Une ville jamais visitée à découvrir.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives