Home » L'hiver à Giverny » De la couleur dans le blanc

De la couleur dans le blanc

Myosotis sous la neige à Giverny, Eure

La neige a déjà disparu dans l'Eure. A Giverny, les fleurs ont à peine eu le temps de jouer à cache-cache dans le clos normand de Monet. Les voilà à nouveau dévoilées, qui se remettent de leurs émotions.  

Elles s'étaient bien dissimulées. A première vue tout paraissait blanc, englué dans une neige épaisse et humide.

Giverny, Eure. Le jardin de Monet sous la neige.

Mais en y regardant de plus près de minuscules taches de couleurs perçaient ça et là. Des pensées, des pâquerettes, des myosotis, des primevères et même des giroflées un peu perturbées par la douceur de janvier s'étaient mis en tête de fleurir en plein hiver, avant de réaliser subitement qu'elles s'étaient trompées de saison.

De la couleur dans le blanc 

Leurs pétales donnaient une impression de fragilité sous la couverture glaçante.    

Je me suis prise au jeu, j'ai cherché toutes les fleurs visibles sous la neige. Dans l'allée nommée la boîte de peinture, elles suffisaient à donner les indications de couleur des massifs.

Pâquerettes sous la neige à Giverny, Eure

Rien à craindre pour les parterres : tout est fondu déjà. Ce matin tout un tapis de violettes a fleuri dans mon jardin, pour la Saint-Valentin. 


Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Commentaires récents

Catégories

Archives