Home » Les jardins de Monet » Profusion impressionniste

Profusion impressionniste

Jardin de MonetAimez-vous les jardins tracés au cordeau, aux parterres bien alignés ? Ou les préférez-vous un peu fouillis, luxuriants ?
Quand on regarde le jardin de Monet en oblique, en survolant les allées, voici l’aspect qu’offre le clos normand à la fin mai. Partout des bouquets, des masses colorées de juliennes, d’iris, de pivoines, de roses.
Certains visiteurs sont déroutés par cet apparent désordre. Leur oeil cherche un cadre, des lignes, un dessin. Comme dans les tableaux impressionnistes, le tracé se perd sous les touches colorées.
Claire Joyces, une des personnes qui connaît le mieux Claude Monet, parle d’un « jardin de profusion ». C’est le mot juste. Il y a de la générosité dans ces brassées de fleurs qui se succèdent jusqu’à l’horizon.
L’effet ne fera que s’accentuer dans le courant de l’été, quand les fleurs estivales prendront le relais des printanières.
Il faudra attendre que les gelées de la fin de l’année anéantissent d’un coup le jardin pour retrouver sous les massifs le tracé rigoureux des allées et la symétrie des parterres. En hiver, il ne reste plus que ce canevas sur lequel le printemps suivant reviendra broder sa tapisserie de couleurs.


Un commentaire

  1. MAP dit :

    J’aime beaucoup l’expression "jardin de profusion" … C’est vraiment bien trouvé et si juste !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives