Home » Nénuphars » Latour-Marliac

Latour-Marliac

Nénuphar blancA l’époque où Claude Monet achète sa propriété de Giverny, il n’y a pas trente-six sortes de nénuphars en France. Les seuls que l’on trouve sont de couleur blanche, unique variété résistant aux hivers de nos régions.
Mais le dix-neuvième siècle se passionne pour la botanique, tout particulièrement l’hybridation. Dans le sud de la France, à Temple-sur-Lot, un jeune horticulteur est en train de réussir des merveilles. Il a l’idée d’hybrider la souche rustique de nénuphar blanc à des variétés de nénuphars exotiques.
Bingo ! Joseph Bory Latour-Marliac obtient de magnifiques couleurs, toute une gamme du rose pâle au rouge intense.
La pépinière de nénuphars Latour-Marliac de Temple-sur-Lot existe toujours. Sur son site internet, elle évoque ainsi le lien avec Claude Monet :

En 1889, Latour-Marliac eut le sentiment que sa collection était assez importante pour être présentée à l’Exposition Universelle de Paris cette année-là ; aussi ses plantes d’un nouveau genre furent-elles dévoilées en même temps que la Tour Eiffel. Installés dans les jardins d’eau devant le Trocadéro, les nénuphars hybrides firent sensation et obtinrent le premier prix de leur catégorie. Plus important encore, ils attirèrent l’œil du peintre Claude Monet qui en fut émerveillé et tenu sous le charme. C’est cette expérience au Trocadéro qui l’inspira lorsqu’il construisit son jardin d’eau à Giverny.

L’entreprise a encore dans ses archives les bons des commandes passées par Monet. En jardinier passionné, Monet était fasciné par les dernières obtentions horticoles. Ses toiles de Nymphéas sont doublement modernes pour son temps, par leur audace picturale et par ce qu’elles représentent, des fleurs nouvellement créées.


Un commentaire

  1. Stonem dit :

    After walking around the garden, you can finally visit Claude Monet’s pink house with green shutters. I wish I could have taken pictures of the inside to show you, but there were guards literally everywhere!

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives