Home » Bassin aux Nymphéas » Abstraction faite du motif

Abstraction faite du motif

reflets d'automne à Giverny
Par temps calme à Giverny, la surface de l’eau est un miroir parfait qui dédouble les formes, entre les îlots de nymphéas.
Mais si le vent vient brouiller la surface du bassin de Monet, le motif disparaît.
Il ne reste que la couleur qui éclate en fragments juxtaposés. On dirait des coups de pinceaux sur la toile.
Ce qui était le reflet de l’embarcadère aux roses et du liquidambar rougeoyant devient un tapis de taches à l’harmonie subtile, mélange de tons chauds et froids.
Claude Monet a passé des années de sa vie à scruter la surface de son étang.
Rien d’étonnant à ce qu’il soit arrivé de la sorte aux confins de l’abstraction.
La nature lui offrait sans cesse le spectacle du passage du motif au non-motif, du figuratif à l’abstrait.


2 commentaires

  1. Carola dit :

    Applause to you Ariane for this photo, impressionism at it’s modern best …

  2. Ariane dit :

    The surface of ponds are always fascinating, aren’t they?

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives