Home » Les Andelys » L’humour du Moyen Âge

L’humour du Moyen Âge

truie

Cette truie qu'un fou retient par les pattes, sans doute pour l'empêcher de dévorer du raisin, amuse les paroissiens du Grand Andely depuis cinq cents ans. On s'étonne de découvrir une scène aussi profane dans une église.

Peut-être avait-elle alors un sens facile à décoder par les fidèles, chanson ? proverbe ? histoire bien connue ? Si c'est le cas il nous échappe aujourd'hui, mais la puissance comique du groupe reste intacte. Et d'autres saynètes animent les alentours :

 

rinceau-triforium

Pour les voir, il faut lever les yeux vers le rinceau, cette frise très ajourée qui s'étire à huit ou dix mètres du sol et souligne la petite galerie qu'on appelle le triforium. A chaque extrémité du rinceau, un monstre crache un rameau de feuillage qui s'entortille. De petits personnages s'y cachent.

chasseur

Voici un chasseur aux aguets, 

lievre

et voilà le lièvre qu'il convoite. 

tonneau

Un homme est en train de rouler un tonneau, courbé sous l'effort, la tête tournée sur le côté. Le sculpteur a réussi à tirer le meilleur parti de la contrainte de l'horizontalité pour un résultat plein de vie. 

ane

Un âne décoche une phénoménale ruade. Toutes ces scènes divertissantes devaient paraître très familières aux fidèles du Moyen Âge.

grimpeur

Et voici un homme terrorisé au point de grimper aux branches. Bouche ouverte, il a l'air de crier au secours. Cette fois, le sculpteur brise le code. Jusqu'ici les personnages étaient présentés debout, dans des poses adaptées au rinceau. Ici, il n'en est plus question. L'artiste nous fait changer d'angle en figurant cet homme qui grimpe à l'horizontale. Le repère, c'est la branche, supposée verticale. C'est nous, observateurs, qui basculons, comme pour entrer dans le monde imaginaire de l'artiste. Quelle habileté ! 


5 commentaires

  1. Tania dit :

    Merci pour les gros plans qui permettent d'apprécier ces petits personnages amusants qu'on ne fait souvent que deviner de loin.
    Bon passage à 2017, Ariane.

  2. Marie Claude dit :

    Belle et douce année à toi Ariane.

    Continue à nous enchanter avec tes jolies photos et tes billets toujours intéressants (comme celui-çi)…

    Bises du matin

  3. Cergie dit :

    En effet c'est très bien réalisé et observé. L'homme au tonneau me rapelle ma petite-fille poussant sa poussette avec son "bébé" penchée à angle droit à cause de la pente près de chez elle ou moi avec mon petit-fils dans les allées partant du lac au parc des Buttes Chaumont (dur dur), l'âne a une belle extension,  mais en ce qui concerne l'homme à la branche je l'interpréte plutôt comme une branche horizontale qui se brise et on entend "crac" et "au secours !"

    • ariane dit :

      Ah oui je n’avais pas pensé à cette interprétation d’une branche trop frêle. Situation critique ! Pauvre petit monsieur !

      Les enfants sont avec tout leur corps dans les mouvements, c’est fascinant de les observer. Merci pour le partage, Cergie !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives