Home » Les coulisses de Giverny » Quoi de neuf à Giverny ?

Quoi de neuf à Giverny ?

ru-giverny

Le compte à rebours est lancé pour les jardiniers, le personnel de la boutique et pour de nombreuses personnes en lien avec le tourisme dans la région : la Fondation Monet rouvrira ses portes vendredi prochain, le 25 mars 2016, pour le week-end de Pâques.

A Giverny, c'est l'heure des derniers préparatifs. On ratisse le gravier neuf dans les allées, on réinstalle les bancs et les chaînes, on procède aux toutes dernières plantations.

Les fleurs, elles, ne semblent pas pressées de faire leur rentrée. Seules les plus téméraires se risquent à affronter les nuits encore fraîches, les primevères sauvages, les jonquilles, les pensées, les ipheions, les pushkinias. Les prunus se couvrent timidement de rose. Mais dans les endroits proches de la maison, plus abrités, les parterres sont déjà très colorés, des couleurs qui n'attendent plus qu'un peu de douceur printanière pour coloniser tout le jardin.

Dans quelques semaines on verra sortir de terre les merveilles encore cachées dans les bulbes et les racines comme des pochettes surprises. Je me demande à quoi ressembleront les nouveaux massifs installés cet hiver le long du Ru en une bordure festonnée. Dès à présent on peut déjà admirer les nouvelles barrières de bambou "faites maison", plus basses que les précédentes. 

Sur le plan administratif, l'hiver a vu l'aboutissement d'un projet qui tenait à coeur à la Fondation Monet, l'acquisition de quelque 70 hectares de terrains, pour un coût de près d'un million d'euros.

Aux yeux de l'Académie des Beaux-Arts, ces prés et terres labourées doivent rester des surfaces agricoles pour garder à Giverny son caractère rural. Ainsi, la prairie qui s'étend à l'arrière du jardin d'eau, sur la droite de cette photo, fait désormais partie du patrimoine de la Fondation Monet. Du temps du peintre, elle appartenait à son voisin. Comme à l'époque, on continuera à y voir paître des vaches.

Dans la corbeille des biens rachetés à la Fondation Terra, on trouve aussi la prairie en contrebas de l'église et 50 hectares à Grande-Ile, là où se tiennent chaque année les festivals de rock, de chansons et de théâtre de Giverny.

La Fondation Monet reprend ainsi le flambeau de l'homme d'affaires et collectionneur Daniel Terra, fondateur de ce qui fut le Musée d'Art américain de Giverny. La Fondation Terra s'était livrée à une intense politique d'acquisitions à Giverny à la fin du 20e siècle, avec l'idée de préserver le plus possible ce qui pouvait l'être du passé du village. Depuis, elle a revendu une partie de ces biens. Un équilibre est à trouver entre la conservation et le dynamisme du village, les édiles en sont bien conscients. 


2 commentaires

  1. Tania dit :

    C'est donc le jour pour te souhaiter une très belle saison à Giverny, Ariane, de bonnes retrouvailles avec les visiteurs à guider et avec le jardin de Monet.  

  2. Marie Claude dit :

    Encore de belles visites en perspective dans ce si bel endroit qu'il faut préserver à tout prix….

    Bonne reprise à toi,un grand bonheur de partage je pense.

    Bise du matin

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cher lecteur, ces textes et ces photos ne sont pas libres de droits.
Merci de respecter mon travail en ne les copiant pas sans mon accord.
Ariane.

Catégories

Archives